GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Idrissa Seck, le sacre d’un héraut Par Habib KÂ

Ça y est : l’ex actionnaire majoritaire du Pds, non moins patron de Rewmi, a franchi le Rubicon. Il nous confirme que “désormais, c’est Macky Sall le grand patron”, que son parti Rewmi suivra les orientations politiques de celui-ci. Mieux : Idy, en faisant son jeebalu, n’a pas oublié de lui garantir qu’il se séparerait de tout militant de Rewmi qui n’irait pas dans la direction voulue par son nouveau maître.

Depuis qu’il est devenu résident du Conseil économique, social et environnemental (CESE), le Thièssois ne tarit d’éloges, de remerciements pour son bienfaiteur Lamtooro Buur Guédé. Un comportement de larbin, de courtisan éhonté digne des arrières-temps du féodalisme esclavagiste.

Une pie dont les jacasseries risquent d’ébruiter tous les plans délicatement ficelés pour celui qui est digne de rester dans le secret des dieux ; Idy, lui, se délecte de ses déclarations intempestives

Macky avait “programmé que je reste dans l’opposition et que je fasse office de chef de l’opposition ; Macky m’a proposé d’aller dans le sens de travailler ensemble, de joindre nos forces pour développer le Sénégal”.

Encore Idy se découvre aux yeux des Sénégalais comme un midget, un nain pressé de grandir : naïf en politique, il n’a pas su décrypter le message de 20% des Sénégalais dont il était l’espoir pour battre Macky Sall.

Et il continue de choquer avec ses déclarations dithyrambiques.

%d blogueurs aiment cette page :