GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Hausse vertigineuse des médicaments: Le retour aux prix d’origine aujourd’hui Fanny ARDANT

Le Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal qui avait décidé de surseoir à la vente des médicaments dont les prix ont connu une hausse obtient gain de cause : dans une note circulaire destinée aux officines, il est porté à la connaissance de tous les pharmaciens qu’à compter du lundi 07 juin 2021, les produits ayant fait l’objet d’une hausse suite à un changement de position tarifaire vont retrouver leur prix d’origine.

Le document d’indiquer par la même occasion que le ministère de la Santé, l’administration douanière, les grossistes répartiteurs et les instances travaillent sur une solution définitive à ce problème récurrent qui dure depuis des années.

Le Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal dont le secrétaire général, Docteur Assane Diop, avait rapporté une augmentation constatée “depuis fin mai”.  De nombreux médicaments, des vitamines et des compléments alimentaires ont vu leur prix augmenter “de 100 à plus de 200%”. Même les médicaments qui assurent un traitement préventif des carences en fer et en acide folique en cas de grossesse sont de plus en plus inaccessibles, “ce qui met en péril la santé des femmes enceintes et de leur fœtus”, avait-il alerté.

Dénoncée par le Syndicat des pharmaciens du privé du Sénégal, l’augmentation récente du prix d’une centaine de médicaments s’explique par le reclassement dans la nomenclature douanière de ces “traitements”. Ce qui les soumet à une taxe, dont ils étaient exonérés jusqu’à présent.

Face à cette situation, le Syndicat a décidé de suspendre la commercialisation des produits concernés “jusqu’au rétablissement de leur prix fixé par la loi”, avait fait savoir le Dr Assane Diop, secrétaire général du Syndicat des pharmaciens du privé. Avant d’ajouter que “les pharmaciens du Sénégal réaffirment leur opposition à cette hausse et tiennent à rassurer la population de leur engagement à user de tous les moyens légaux pour s’opposer à cette mesure’”.

%d blogueurs aiment cette page :