GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Hausse tarifaire de ses forfaits illimix : Orange Sénégal cède à la pression de ses consommateurs et de l’injonction de l’Artp

Un dénouement heureux a été trouvé entre Orange Sénégal et ses clients, a annoncé l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), ce mercredi 26 aout 2020, face à  la presse. Suite à la gronde de ses consommateurs et de l’injonction de l’Artp, l’opérateur de téléphonie Orange a, en effet décidé de revoir ses forfaits illimix à polémique en proposant de nouvelles offres alternatives.

« Sur l’ensemble des offres lancées sur le marché par SONATEL, deux cristallisent la réaction des associations de consommateurs : l’offre illimix mois 1900F qui, selon elles, a migré vers une offre illimix mois à 4500F et l’offre illimix mois 5900F qui a migré vers une offre illimix mois 7500F. D’après les associations de consommateurs, ces deux offres ont donc connu une évolution de leurs contenus et de leurs prix. Les autres offres ne posent pas de problèmes majeurs. Tenant compte de l’injonction relative à la suspension à titre temporaire des offres décriées, Sonatel a proposé l’introduction sur le marché de nouvelles offres alternatives dont une à dominante voix à 2200F et une autre à dominante data à 5500F », a déclaré le directeur de l’ARTP, Abdoul Ly, en conférence de presse, sans préciser de date.

Poursuivant, le Dg de l’Artp soutient qu’il est important de rappeler, qu’au profit du consommateur, les prix des deux offres décriées sont passées, pendant la période de l’instruction des plaintes, respectivement : «  De 1900F à 4500F et finalement à 2200F pour l’offre à dominante voix avec 50 mn de communications voix tous réseaux en sus et une baisse du volume data. De 5900F à 7500F et à 5500F pour l’offre à dominante data avec 3Go de data en sus et une baisse du volume de communications voix. »

Cependant, même si la loi confère aux opérateurs la liberté de fixer librement leurs offres et le prix de celles-ci, l’ARTP exerce un encadrement spécifique sur le marché de détail des télécommunications.

« Cet encadrement se manifeste par la fixation d’obligations spécifiques à SONATEL à travers sa filiale Sonatel Mobiles (seul opérateur déclaré puissant sur les quatre marchés pertinents de détail), l’encadrement des promotions, l’amélioration de la dynamique concurrentielle sur le marché de la téléphonie mobile, la création d’un espace économique au profit des opérateurs concurrents, la mise en place de la portabilité des numéros mobiles etc…»

D’ailleurs, l’Artp n’a pas manqué de mettre en garde les opérateurs sur leurs obligations en matière de couverture et de qualité de service « et nous devons tous comprendre (ARTP et opérateurs) que nous avons une obligation de résultats. Des engagements ont été pris par les opérateurs, les équipes de l’ARTP assurent le suivi », assure-t-il.

Fanny ARDANT

%d blogueurs aiment cette page :