GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Gouvernement: Qui, pour remplacer le gradé des sots ? PM

D’avoir affirmé, sur le plateau d’une télévision étrangère et dans un mauvais français (leur à la place de les) que les manifestants des 3 au 5 mars étaient des lutteurs frustrés aurait dû lui valoir une démission du gouvernement. Le communiqué du Conseil des ministres du 10 est resté muet à ce sujet…, lui aussi, depuis. Seneweb a dressé le portrait de ce « serial gaffeur » le 12 mars dernier et c’est à déguster !

Me Malick Sall n’a plus sa place dans l’attelage, encore moins aux titre et rang protocolaire qui sont réservés au poste pour sa valeur et sa symbolique, le troisième (Décret n° 2020-2098 portant nomination des ministres).

Il ne sert à rien d’attendre le prochain remaniement pour s’en débarrasser : c’est les actes immédiats au discours à la nation du 8 mars que le président Macky Sall donnera un signe clair des grands bouleversements qui attendent le Sénégal de ce mois du dieu Ares de la guerre.

« Au commencement, à la fin, mars a du poison » dit le dicton français.

Le Devoir

%d blogueurs aiment cette page :