GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Explosions à Beyrouth: le président libanais refuse une enquête internationale

Après la terrible explosion au port de Beyrouth qui a fait plus de 150 morts, le président libanais Michel Aoun, a rejeté ce vendredi toute enquête internationale, estimant qu’elle ne ferait que diluer la vérité. Il a également jugé nécessaire de revoir un système politique «paralysé», au lendemain d’une visite de son homologue français Emmanuel Macron, qui avait appelé les responsables à «changer le système».

«Nous sommes confrontés à une révision de notre système basé sur le consensus, car il est paralysé et ne permet pas de prendre des décisions qui peuvent être mises en œuvre rapidement : elles doivent être consensuelles et passer par plusieurs autorités», a estimé le président, acclamé par une grande partie de l’opinion publique libanaise, encore plus après l’explosion effroyable au port de Beyrouth.

%d blogueurs aiment cette page :