GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Exclus de l’architecture du monde, ces génies « gauche » Khadidiatou GUEYE Fall

Il y a autant de personnes dans le monde qu’il existe de points qui les différencient. L’être humain dans sa parfaite création agit selon les normes établies, depuis des décennies par la société. La religion y apporte sa touche dogmatique parfois. Et c’est cette religion qui favorise certaines actions et attitudes et stigmatise certaines d’autres. La main gauche fait partie des stigmatisés de la société. Ses victimes représentent une infime partie de la population.

Au Sénégal, être gaucher est perçu comme un anticonformisme. Quelle qu’en soit la cause. Dans tous les domaines, les gauchers sont confrontés à tous types de discriminations et de reproches. Ils ne sont pas pris en compte dans l’architecture du monde. Youssou en sait quelque chose. Âgé de 27 ans, Youssou est étudiant. Il suit une formation en archivisme. Pour renforcer ses connaissances, il a voyagé en France afin de poursuivre une branche de sa formation.

Youssou avait constaté qu’au Sénégal, la main gauche était diabolisée quelle qu’en soit la raison : “Je me perdais au fond de moi quand on m’interdisait de travailler avec ma main gauche ou de manger avec. C’est comme si on m’imposait de ne pas m’assumer comme je suis ; je suis né gaucher. Donc il n’y a pas à extraire de la personne ce qui est inné chez elle”. Youssou est contre les propos avancés pour diaboliser la main gauche. D’après lui, Dieu nous a créés dans la perfection, rien de la création divine n’est négatif.

” Si la main gauche n’avait pas d’utilité, on n’en aurait pas. Si vous voyez bien, rien n’est prévu pour nous. Même dans les écoles de formation, les écritoires sont conçues pour droitier, la guitare est prévue pour les droitiers. Il s’agit d’une discrimination unanime dont nous sommes victimes” se désole Youssou. Ce qui hante le jeune étudiant, c’est comment un enfant pourra un jour exceller si ses aptitudes avec la main gauche ne sont pas acceptées comme un don du ciel. Youssou confie qu’en France, très peu de personnes s’attardent sur ces questions de droitier et de gaucher.

D’après quelques recherches, les gauchers sont d’habitude très intelligents. Si on se fie au site Latribune.fr sur une étude du magazine Frontiers in Psychology, ce n’est pas un hasard si les personnalités les plus brillantes ont pour principale caractéristique commune d’être toutes gauchères. Selon cette étude, les gauchers auraient des caractéristiques physiologiques qui expliqueraient cet avantage dans les mathématiques. Dans ledit site, il est avancé que les gauchers ont le cerveau plus développé. De même, avoir l’aisance d’écrire avec telle ou telle main est favorisé par la structuration du cerveau, notamment de la relation entre ses deux hémisphères. Il est noté que l’hémisphère droit est légèrement plus développé chez les personnes qui écrivent de la main gauche. C’est cet hémisphère qui est spécialisé dans la représentation mentale que l’on peut se faire des objets mais aussi dans la façon dont on conçoit l’espace, ce qui peut être très utile dans les matières scientifiques, d’après le site.

Au Sénégal, les parents ont tendance à corriger leur enfant gaucher. Et cette correction constitue un blocage pour que l’enfant puisse extérioriser le génie qui dort en lui. C’est le cas du fils de Rama, un garçon de 3 ans. Rama est elle-même gauchère. Son fils Mouhamed Cissé vient au monde avec une motricité de la main gauche plus visible. “Il est né gaucher mais son papa n’en est pas persuadé. Il le corrige tout le temps ; même avec le ballon, il utilise son pied gauche. Mais depuis que son père a commencé les reproches et les corrections, il ne joue plus, il préfère se jeter sur moi et regarder des dessins animés plutôt qu’aller jouer avec les autres enfants. Au final, les restrictions de son père l’ont bloqué “, affirme la jeune maman. Rama soutient que même, en mangeant, elle se trompe avec la main gauche et c’est la même situation qui arrive avec son fils.

Sans le faire exprès, cette mère de famille fait toutes les tâches ménagères avec la main gauche. Il lui arrive de manger avec la main gauche sans s’en rendre compte. Elle raconte ses anecdotes avec ce handicap : ” Ma belle-mère m’a trouvée dans la cuisine en train de nettoyer le riz avec la main gauche. Et subitement, elle s’est mise à crier “Soubkhanalahi”, comme si j’avais commis un péché. Quand elle sait que je suis à la cuisine, elle se prépare de quoi manger. Et depuis, je suis traumatisée à l’idée que personne ne mange ce que je cuisine à cause de mon handicap”. En effet, notre interlocutrice s’est blessée sur le poignet de la main droite à l’âge de 7 ans ; ceci lui a laissé des séquelles avec la perte de la motricité du membre.

Beaucoup de personnes célèbres ont été des gauchers : Barack Obama, Albert Einstein, Léonard de Vinci, 50 Cent… Khalilou Fadiga est un exemple illustratif au Sénégal. Être gaucher est synonyme de stigmatisation au Sénégal. Alors que 15% de la population mondiale est gaucher. Cette minorité de gaucher subit parfois de discrimination allant jusqu’à constituer un frein à sa réussite.

%d blogueurs aiment cette page :