GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Émeutes au Sénégal : le M2D dégage plus de 40 millions Fcfa pour assister les blessés et les familles des personnes tuées

Le Mouvement pour la défense et la démocratie (M2D) a dégagé plus de quarante millions suite aux événements meurtriers survenus entre le 3 et 8 mars. Une somme destinée aux blessés et aux familles des disparus.

Le M2D informe que ses membres ont déjà mobilisé et distribué ” plus de 46.381.000 FCFA en achat de médicaments, assistance sociale et prise en charge de divers frais d’hospitalisation. Ces actions ont été menées ainsi qu’il suit :
En ce qui concerne les blessés : 82 blessés ont été répertoriés entre Dakar, Guédiawaye, Pikine, Rufisque, Vélingara (Diaobé), Mbour et Bignona.”

Dans la région de Dakar, 58 blessés, dont 20 cas graves, ont été identifiés et pris en charge à hauteur de 10.968.707 FCFA. Parmi ces blessés de nombreux cas de traumatisme crânien et des amputations de membres. Citons les cas de ces deux jeunes, l’un pris en charge à l’hôpital de Pikine et l’autre transféré de Ziguinchor à Thiès, et pris en charge respectivement à hauteur de 1.044.700 FCFA et 1.373.000 FCFA. A Rufisque, 7 blessés ont été pris en charge à hauteur de 545.000 FCFA. 38 blessés traités dans les hôpitaux tels que Grand Yoff, Le Dantec, Principal ont été pris en charge à hauteur de 3.662.235 FCFA. 2 blessés ont été pris en charge à Vélingara, dont l’un transféré à Tambacounda et l’autre à l’hopital principal, ont été pris en charge à hauteur de 516.000 FCFA . 15 blessés graves recensés à Bignona ont été pris en charge à hauteur de 1.831.118 FCFA.”

Au total, le M2D a engagé 17.441.060 pour la prise en charge des 82 blessés.

 

Concernant les détenus et l’assistance aux familles, le M2D indique dans une déclaration que “54 d’entre eux ont été pris en charge pour le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner à hauteur de 4.940.000 FCFA. La prise en charge des parents des victime s’élève à 6.500.000 FCFA, soit 500.000 FCFA pour chacune des 13 familles. 500.000 FCFA supplémentaires ont été remis à ces familles en guise de condoléances pour un total de 12.500.000FCFA . Les dépenses liées aux frais d’avocats (honoraires et provisions) s’élèvent à 5.000.000FCFA”, renseigne le mouvement.

Dans cette perspective, le M2D lance, à compter de ce samedi 27 mars 2021, une campagne nationale et internationale de collecte de fonds dénommée « Ndampaayu Askan Wi ».

Et pour ce qui est du traitement des dix exigences contenues dans le mémorandum remis aux émissaires du Khalife Serigne Mountakha Mbacké, Le M2D note, avec regret, ” le choix de Macky Sall de persister dans sa fuite en avant et sa gestion unipersonnelle du processus électorale. En effet en décidant unilatéralement d’organiser les élections locales en février 2022, au moment où le M2D a formulé des exigences claires pour la tenue de ces élections en 2021, et que des échanges devraient se faire sous le contrôle du Khalife Serigne Mountakha, Macky Sall montre encore une fois qu’il n’en fait qu’à sa tête et veut jouer à la ruse.”

Le M2D rejette par cette occasion ” fermement toute manœuvre consistant à amener ces élections à l’année prochaine et invite les acteurs impliqués dans le processus électorale, à mener l’audit du fichier et l’évaluation du processus de manière tenir l’élection en 2021.”

Au-delà des regrets et du constat amer de la situation délétère dans laquelle le pays est plongé depuis plusieurs semaines, le M2D annonce qu’il a mobilisé ” une Commission judiciaire dans la perspective d’amener l’Etat à diligenter les enquêtes relatives à la mise en scène active de nervis recrutés par le parti au pouvoir. Ces nervis et certaines des forces de sécurité se sont rendus coupables de crimes imprescriptibles et ont, pour certains, tiré à bout portant sur d’innocentes victimes et utilisé des bâtons pour infliger des blessures graves aux manifestants. Nous continuons d’exiger de l’Etat qu’il enquête sur les circonstances dans lesquelles ces nervis ont reçu et exécuté des ordres pour se rendre coupable de crimes odieux et leur infliger les peines qu’ils méritent.”

Fanny ARDANT

%d blogueurs aiment cette page :