GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Dr Youssoupha Niang, psychiatre et expert en gestion de crise et en mobilisation communautaire: « L’instinct de survie n’aide pas au respect scrupuleux des mesures barrières » Par Charles SENGHOR

Dans cet entretien qu’il a accordé au journal Le Devoir, Dr Youssoupha Niang, psychiatre et spécialiste de santé publique,  revient sur la gestion de la crise sanitaire liée au coronavirus. Expert en gestion de crise et en mobilisation communautaire, ayant travaillé pour plusieurs organismes et institutions internationaux dans des zones de crises humanitaires et de post-crises, cet ex-agent du Chu de Fann ayant travaillé sur le drame du bateau « Le Diola » en 2002, soutient que l’instinct de survie n’aide pas au respect scrupuleux des gestes dits barrières.

Comment appréciez-vous l’évolution de la pandémie du coronavirus dans le monde et au Sénégal ?

La situation n’a pas arrêté d’évoluer dans le monde. Aujourd’hui, nous en sommes à près de 19 millions de cas cumulés en à peine 9 mois. De ces millions de cas, plus de 700.000 sont décédés. L’Afrique, même si le niveau de dépistage reste à désirer, a atteint le million de cas cumulés et plus de 15.000 décès. Ce qu’il faut surtout noter en Afrique, récemment, c’est l’accélération des cas de contamination. En Afrique de l’Ouest par exemple, des croissances de contamination de plus de 18% en deux semaines ont été notées. 

Pour lire la suite, téléchargez gratuitement notre journal : Le devoir du Lundi 10 août 2020.

%d blogueurs aiment cette page :