GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Discours du 3 avril, Message du chef de l’État: “Épaule contre épaule pour vaincre la crise” Par Mame Gor NGOM, avec nos correspondants au Sénégal et en France

Le président de la République s’engage à trouver une solution aux lancinantes questions de l’heure. Des questions d’ordre économique en ces temps de pandémie.

Une “crise économique sans précédent qui affecte tous les pays, développés et en développement”, souligne Sall.

Aussi, explique-t-il que le gouvernement tiendra compte des contributions des citoyens dans le “cadre de la formulation d’une stratégie cohérente de territorialisation des politiques et de mutualisation des instruments de promotion de l’emploi, de l’entreprenariat et d’insertion des jeunes”.

“Des instruments renforcés en ressources, de même que dans leur gouvernance et leur processus décisionnel”, explique Macky Sall dans son discours du 3 avril à la veille de la fête de l’indépendance.

“Par souci d’équité territoriale et de simplification des procédures, un guichet unique sera installé dans chacun de nos 45 Départements.

Dénommé Pôle-Emploi et Entreprenariat pour les Jeunes et les Femmes, il servira de cadre d’accueil, de conseil et de financement des porteurs de projets.” Comme pour renforcer ses propos et convaincre davantage, Sall poursuit : “dans l’immédiat, en soutien à l’emploi et aux ménages, j’ai décidé d’allouer, dès le mois de mai, 80 milliards de FCFA au recrutement de 65 000 jeunes, sur l’ensemble du territoire national, dans les activités d’éducation, de reforestation, de reboisement, d’hygiène publique, de sécurité, d’entretien routier et de pavage des villes, entre autres.”

Et les instruments disponibles comme la Der/Fj, l’Anpej l’Adpme et le Fonjip seront utilisés “afin d’apporter aux projets l’expertise, le financement et le suivi nécessaires”. Auparavant, le chef de l’État a évoqué une réorientation des allocations budgétaires à hauteur de 450 milliards de Fcfa au moins, “sur trois ans, dont 150 milliards pour cette année”.

Des ressources qui devraient servir à “financer le Programme d’urgence pour l’emploi et l’insertion socio- économique des jeunes”. Un conseil présidentiel est annoncé pour le 22 avril 2021.

Le “quota spécial” réservé au recrutement de 5.000 enseignants “pour le préscolaire, le primaire, le moyen et le secondaire, y compris les Daaras modernes et l’enseignement arabe”, fait partie de ces mesures.

Celles-ci ne peuvent être efficaces qu’avec la participation de tous. C’est sans doute pourquoi Macky Sall lance un appel au secteur privé et soutient que le gouvernement proposera ” l’extension de la Convention État-Employeurs à la filière de l’agriculture et de l’agro-business, pour un objectif de 15.000 emplois à créer, afin de soutenir nos efforts d’autosuffisance alimentaire et de transformation des produits locaux”. Une allocation de l’État à la Convention qui passera d’un milliard à quinze milliards de Fcfa, informe-t-il.

Il a beaucoup insisté sur la symbolique de la date du 4 avril qui fait “l’éloge de notre liberté retrouvée”. Qui nous rappelle aussi “notre responsabilité de peuple libre : celle de conforter notre indépendance en réalisant notre souveraineté économique par nos propres forces et nos intelligences conjuguées”.

“Seuls face à notre destin, nous réussirons à rester libres en travaillant, ensemble, unis et solidaires, comme nous y invite notre hymne national : épaule contre épaule”, chante Macky Sall.

%d blogueurs aiment cette page :