GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Des scandales sexuels à n’en plus finir: Quand la sextape expose la société… Chérifa Sadany SOW

Les « erreurs » répétées deviennent une habitude. La sextape en est un exemple. Etant souvent un moyen de créer le buzz, la vidéo érotique destinée à un visionnage privé devient scandaleuse à la minute qu’elle est partagée sur les réseaux sociaux, emportant les jeunes dans d’autres cieux, soucis, sottises.

Une épave, c’est ce qui semble rester des mœurs. Les jeunes sont exposés à toutes sortes de perversion. Ils ne font plus dans la pruderie. Pour eux cette dernière est archaïque. En effet, la dépravation qui germe depuis quelques années a occasionné plusieurs conséquences parmi lesquelles le lomotif qui est une manière amusante de faire de courts clips vidéo avec de la musique rapidement et facilement. Sauf que cette définition a été déformée par les jeunes qui l’utilisent à mauvais échéant en s’adonnant à des pratiques sexuelles.

Des faits en rappel…

En mai 2020, au lendemain de la Korité, une vidéo à caractère pornographique des mineurs a éclaté sur les réseaux sociaux à la cité Mixta, un quartier de Dakar derrière le stade Léopold Sédar Senghor. Avril 2020, en plein couvre-feu, une soirée privée aux Almadies entre fils de milliardaires a viré au drame : la jeune cadre directrice administrative et financière d’une société de la place a fait une overdose qui lui a coûté la vie ; le scandale a vite défrayé la chronique. En février 2021, c’est au tour de la danseuse d’un célèbre chanteur dont la vidéo sextape d’elle et de son petit ami lui a échappé des mains. Le même sort est tombé sur un autre acteur de la série “Adja”. Des images intimes de lui circulent sur les réseaux sociaux après un appel vidéo qui a été filmé et partagé par 3 jeunes filles connues sur les réseaux sociaux.

Le contrôle parental reprouvé, le respect de la vie privée menacé.

L’ascendance de la perversité semble ne plus être causée par la démission des éducateurs. Souvent, les acteurs de ces sextapes sont issus d’une bonne famille ou parfois font partie d’un cercle éducatif. C’est le cas de l’acteur de la série “Adja” d’où il incarne un rôle, enseigne sur le sens de la famille mais aussi sur les valeurs humaines et morales. Ces enseignements semblent ne pas lui servir aujourd’hui.

Il est cependant constaté que tous les scandales à caractère érotique de ces derniers mois passent par la main d’un jeune sénégalais résidant en Italie et très connu sur Instagram pour ses « lives » qui battent les records de vues. Avec frénésie et dépravation, il publie et commente ces sextapes sur les réseaux sociaux. Sa manière à lui de conscientiser les jeunes en voie de perversion. Ce que certains Sénégalais déplorent avec la dernière couleur du drapeau national.

Ainsi, dès lors que le respect de la dignité et les droits humains ne sont pas heurtés, chacun est libre de tracer son chemin. Cette thèse peut en effet être approuvée par les gardiens de la morale, Jamra par exemple. Bien que toutes leurs activités soient orientées vers le soutien apporté à la Palestine, Mame Makhtar Gueye et Jamra (l’ONG luttant contre certains « fléaux sociaux) ne cessent de sensibiliser à travers tous les supports de communication. Assidu dans la préservation des valeurs, Mame Makhtar Gueye aime rappeler à travers sa page Facebook, la célèbre citation du regretté fondateur de Jamra, Abdou Latif Guèye : « Des loisirs sains divertissent l’individu au lieu de le pervertir. Alors que des loisirs malsains pervertissent l’individu au lieu de le divertir. » Un sage conseil d’un sage !

%d blogueurs aiment cette page :