GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Dakar, terre Lébou convoitée – Pourquoi les Lébous veulent pêcher Dakar ? Par Khadidiatou GEUYE

Située  à l’extrême ouest de la presqu’île du Cap-Vert, au bord de l’Océan Atlantique, la région de Dakar s’étend sur une superficie de 550 km², soit 0,28 % du territoire national. Elle est comprise entre les 17°10 et 17°32 de longitude ouest et les 14°53 et 14°35 de latitude nord. Appelée « Ndakaaru »en Wollof, la ville de Dakar compte 1.056.0091 habitants sur les 3.630. 000 habitants (estimation 2018 selon l’Agence nationale de la Statistique et de la Démographie. C’est une des quatre communes historiques du Sénégal et l’ancienne capitale de l’Afrique-Occidentale française (AOF). La situation géographique de cette région a attiré les premiers colons qui s’y installèrent durant la colonisation.

Plusieurs personnalités ont été à la tête de cette ville. Parmis elles, des Lébou. Du moins la minorité des maires de la ville de Dakar étaient des lébou.  Les lébous sont considérés comme la population autochtone de la presqu’île du Cap Vert. Ils y sont arrivés à la suite d’une longue migration et ont constitué à leur arrivée à Dakar une république dont le premier souverain est le serigne Ndakarou Dial Diop (1795 à 1815). De son vrai nom Thierno Dial Diop, ce grand serigne  a été un meneur de la rébellion des Lébous contre le souverain du Cayor, Amary Ngoné Ndella Coumba Fall, qui dura près de deux décennies. C’est lui qui commanda les troupes lébous contre les guerriers tiédos du Cayor. Après la mort du Damel, Birahima Fatma Thioub Fall son successeur reconnait la défaite, fait la paix avec le gens de Dakar et reconnait leur indépendance en 1812. Les marabouts proclament Diop chef des Lébous et il gouverne la Presqu’île du Cap-Vert.  De manière conventionnelle, les Lébous ont toujours dirigé la région de Dakar.

 

Pour lire la suite, consultez cet article en ligne à la page 5 de notre journal ou téléchargez le :

%d blogueurs aiment cette page :