GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

CRD et JOTNA font bloc contre Macky: Une restructuration de l’opposition avec Abdoul Mbaye et Mamadou Lamine Diallo sans Sonko Par ​Fanny Ardant

Face à la reconfiguration politique, la coalition JOTNA avait annoncé qu’elle était en processus de discussion avancée avec certains pontes de l’opposition. Ce, pour la mise en place d’une plateforme élargie en mesure de répondre aux différentes initiatives du pouvoir et s’atteler aux prochaines locales. Mais, ça sera sans le retour du leader du parti Pastef les patriotes, pour qui, il avait porté la candidature de Ousmane Sonko à la Présidentielle de février 2019. Les délégations de la coalition JOTNA et du Congrès de la Renaissance Démocratique (CRD) ont convenu de s’unir pour faire face à Macky Sall “dans l’optique de mieux prendre en charge les préoccupations des sénégalais, une opposition forte capable de proposer une alternative crédible est devenue une exigence de salut national.”

En effet, ces membres de l’opposition soulignent que “depuis son accession au pouvoir, le président Macky Sall n’a cessé de poser des actes dans le seul but de réduire à néant toute voix discordante. « Je vais réduire l’opposition à sa plus simple dénomination » proférait-il dès les premières heures de son règne. La matérialisation de ce vœu est l’axe fort de sa gestion. Elle passe par la création de sinécures pour satisfaire la clientèle politique ou par la menace et l’emprisonnement des plus farouches opposants afin de leur soustraire leurs droits civiques et politiques”, fustigent-ils au sortir de leur rencontre.

Dans le même temps, notent, malheureusement cette nouvelle frange de l’opposition que “la pauvreté n’a cessé de s’amplifier dans les villes comme dans les campagnes et le désespoir d’atteindre des proportions inégalées. Le point d’orgue de cet état de fait est évident à travers la recrudescence des pirogues de l’enfer mais aussi des suicides, des violences domestiques et du banditisme”.

Forts de ce constat, ces membres de l’opposition, disent-ils être conscients “du rôle protecteur qui leur est légitimement assigné par la population”. Ainsi, ils jugent nécessaire d’unir leurs forces “pour exiger le respect des acquis démocratiques, défendre les intérêts économiques et sociaux des populations et dénoncer la mal-gouvernance.”

“C’est ainsi qu’après des discussions approfondies, le « CRD » et JOTNA/Patriotes pour l’Alternative, ont décidé de marquer leur volonté commune de mener le combat républicain et citoyen au profit du peuple Sénégalais pour un Sénégal démocratique et souverain”, se justifient-ils.

Les deux délégations ont retenu ce pendant, d’œuvrer ensemble à la constitution d’une grande alliance capable d’impulser les changements attendus par le peuple sénégalais. Et que cette dernière devra notamment s’accorder sur les voies à emprunter pour assurer de prochaines élections libres et transparentes, ainsi que sur les modalités visant à mettre en place des choix communs en ces occasions.

Dans l’attente de l’évaluation de la forme et du contenu à donner à leur rapprochement, les deux délégations ont conclu d’œuvrer pour la consolidation de l’opposition politique, patriotique et citoyenne du Sénégal avec l’ensemble des parties concernées par l’avènement d’un Sénégal démocratique et de justice.

%d blogueurs aiment cette page :