GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Covid-19: L’été indien d’un variant en tournée P. MBODJE

L’Institut Pasteur de Dakar en avait signalé la présence dans son communiqué du 17 juin et avait mérité la moue du pouvoir : « Les analyses ont aussi permis d’identifier le variant indien (variant Delta) chez deux cas de voyageurs étrangers ».

Plus contagieux, moins dangereux, ce variant est aujourd’hui à l’origine de toutes les menaces : par exemple, il est la cause de 70% des nouvelles contaminations dans les Landes en France qui pourrait retrouver le déconfinement à la carte puisque les Landes seraient exclues de l’allégement général du Premier juillet.

Le président Macky Sall est dans le même tempo qui recommande la vaccination, malgré la réserve des populations vis-à-vis des vaccins.

Ils avaient tous sous-estimé la capacité de résistance du virus par mue et variants, du Dr Mamadou Ndiaye au président de la République : Macky Sall encore tout à son ivresse des foules s’est étonné le 23 juin dernier de la persistance et de l’augmentation ; en conseil des ministres, ce mercredi : « Face à l’augmentation du nombre de cas de Covid-19, ces dernières semaines, au relâchement constaté sur le respect des mesures barrières et du port de masque, le président de la République demande au ministre de la Santé et de l’Action sociale d’intensifier la sensibilisation des populations, de même que le déploiement de la campagne vaccinale, en assurant la mise à disposition systématique des vaccins aux cibles concernées »-Communiqué).

Quant au Dr Mamadou Ndiaye, porte-parole du ministère de la Santé, sa réaction à la découverte de nouveaux variants fut loin d’une position responsable et scientifique : « On ne peut pas d’emblée établir un lien entre les hausses des cas et les variants ». Sans apporter la preuve du contraire, faute de recul méthodologique. Résultat des courses : 119 nouvelles contaminations dont 63 cas communautaires alors que jusque-là on taquinait à peine la cinquantaine de cas.

« Dans le cadre de la surveillance des variants de la Covid-19, l’Institut Pasteur de Dakar (IPD) a réalisé un échantillonnage sur les voyageurs sortant, pour la période allant d’avril à mai 2021. Sur un total de 275 échantillons analysés, le variant nigérian a été trouvé dans la majorité des prélèvements (96 cas, soit 35 %) suivi du variant britannique (variant Alpha) avec 63 cas (23 %). Un nouveau cas de variant sud-africain (variant Beta) a été détecté. Les analyses ont aussi permis d’identifier le variant indien (variant Delta) chez deux cas de voyageurs étrangers », a déclaré l’administrateur général de l’IPD, a travers un communiqué du 17 juin.

Le docteur Amadou Alpha Sall avertit que dix « (10) autres lignées du virus ont été identifiées pendant cette période chez cette cible ».

Depuis, comme pour le 22, la circulation est circonscrite : alors que, traditionnellement, les cas communautaires représentaient la très grande majorité des cas recensés, le 22, comme par miracle, ils sont en dessous des cas contact (24 contre 11) ; mais puisque la nature est juste, le 23 : 119 nouvelles contaminations dont 63 cas communautaires, 87 cas le 24, dont 52 de la transmission communautaire.

Delta souffle le chaud et le froid

Le variant Delta est apparu en Inde et a progressivement envahi l’Angleterre, la Finlande, le Portugal et la Russie. En bref, ce variant commence son travail de remplacement de l’ancienne souche anglaise (B.1.1.7 ou alpha) grâce à sa plus grande transmissibilité. Il possède une mutation sur la protéine S qui expliquerait sa plus grande affinité à nous infecter (L452R). Les premiers résultats sur l’efficacité du vaccin sont plutôt rassurants.

La progression du nombre de cas en Angleterre est bien le fait du variant Delta avec plus de 1.000 hospitalisations par jour au 9 juin 2021 et 90% de cas Delta (BMJ ; 15 Juin 2021). L’augmentation de la contagiosité de ce virus est estimée à plus de 60%.

Avec l’ouverture des frontières, le freinage de la campagne de vaccination, les tournées politiques et les concerts, les contaminations risquent d’exploser.

Donc vigilance +++, ne pas trop baisser la garde et surtout accélérer la cadence de la vaccination.

Dr Thierno DIEYE

%d blogueurs aiment cette page :