GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Covid-19: Folies en hausse en 2021, selon Ansoumana Dione Plus de 20% des personnes atteintes du Coronavirus sont exposées aux troubles mentaux

Fanny ARDANT

Au Sénégal, en cette année 2021, le nombre de malades mentaux connaitra une hausse fulgurante, à cause de la Covid-19.

La révélation est d’Ansoumana Dione, président de l’Association sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades mentaux (ASSAMM). Selon le Conseiller à la direction générale de l’Action sociale, cette pandémie affecte gravement la santé mentale et les autorités sanitaires n’ont pris aucune disposition pour prévenir les troubles mentaux auxquels seront exposés plus de vingt pour cent des personnes atteintes de Covid-19.

À en croire Ansoumana Dione, le peuple sénégalais risque de vivre un scénario inédit, avec de nouvelles formes de maladies mentales. Selon lui, la directrice générale de la Santé, le Docteur Marie Khémesse Ngom Ndiaye, ne dit pas la vérité en déclarant que notre pays s’était préparé à cette seconde vague de Covid-19 et à une meilleure prise en charge des autres pathologies.

Le président de l’ASSAMM est formel : le ministre Abdoulaye Diouf Sarr et ses collaborateurs ont échoué, la santé mentale n’ayant jamais été leur préoccupation. C’est pourquoi Ansoumana Dione invite le chef de l’Etat Macky Sall à prendre ses responsabilités par rapport à l’échec de ces autorités sanitaires, incapables d’apporter des solutions aux multiples problèmes des personnes souffrant de troubles mentaux. En réalité, dit-il, le ministre et ses collaborateurs ne s’intéressent qu’à l’argent du secteur de la santé et de l’action sociale, au détriment des populations. En clair, souligne-t-il, ils ne font que tromper le président Macky Sall.

%d blogueurs aiment cette page :