GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Couverture maladie universelle: La dette due aux hôpitaux apurée à hauteur de 94,26 % Par Fanny Ardant

Les structures sanitaires publiques vont pousser bientôt un ouf de soulagement. En effet,  la dette contractée par l’agence de la couverture maladie universelle au niveau des hôpitaux est soldée à hauteur de 94.26 %.

Lancé en septembre 2013 par l’État du Sénégal, le programme de la Couverture maladie universelle (Cmu), du fait des initiatives de gratuité et des dettes dues aux structures de santé publiques, plombent souvent les finances des hôpitaux.

Dans une note d’information parvenue au journal “Le Devoir”, l’Agence nationale de la Couverture maladie universelle (Cmu) assure que 94,26% de la dette est apurée, soit un montant de 10.89. 648.390 FCfa payé aux établissements publics sanitaires (Eps) sur une dette estimée à 11.554.730.643 Fcfa.

«Après certification de toutes les factures transmises avant le 28 mars 2020, la dette au titre des initiatives de gratuité était de 11.554.730.643 FCfa, dont 10.891.648.390 FCfa payés », peut-on lire sur le document.

Ainsi, un financement de 15.000.000.000 de FCfa a été attribué à l’Agence pour le paiement de toutes les dettes échues au 31 décembre 2019.

L’AnaCmu informe que cette activité rentre dans la dynamique d’appui aux structures de santé et avec la volonté de l’État de payer la dette de la Cmu, le président de la République Macky Sall avait donné instruction au ministre des Finances et du Budget de fournir à l’AnaCmu les ressources nécessaires.

Cependant, l’AnaCmu reconnaît que suite aux différents paiements effectués, certains établissements publics sanitaires ont fait des réclamations qui ont fait l’objet de séances de confrontation et d’harmonisation entre les services techniques de l’Agence et ceux des structures concernées.

Suite à ces séances, des conventions d’apurement, en cours de signature, ont été proposées. À ce jour, 6 établissements publics sanitaires (EPS) ont signé sur 38, dont deux structures non hospitalières : la Pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna) et le Centre national de transfusion sanguine (Cnts).

Près de 53 milliards payés entre 2015 et 2020

L’Agence nationale de la Cmu poursuit que depuis le lancement du programme, un montant total de 52.890.920.152 F CFA été payé, au titre des initiatives de gratuité pour la période 2015 et 2020 (en cours).

Il s’agit de 8.526.873.975 fr pour la césarienne, 15.171.503.129 fr pour la gratuité des soins aux enfants de moins de 5 ans, 11.554.860.597 fr pour le plan Sésame et 17.637.682.451fr pour la dialyse.

S’agissant des organisations mutualistes, un montant de 9.135.082.228 FCfa a été payé entre 2016 et 2019, au titre de subventions générales et ciblées.

D’après la note de l’AnaCmu, les paiements les plus importants ont été effectués en 2020. Cela s’explique par l’engagement de l’État à mobiliser des ressources, afin d’appuyer les structures de santé dans ces moments si critiques liés à une baisse de recettes, avec la Covid-19.

Dès le début de la pandémie, 3.721.429.514 FCFA ont été payés aux structures dont 380.154.711 FCfa pour les soins des enfants de moins de 5 ans, 828.142.000 FCfa pour la césarienne, 884.602.713 fr CFA pour le plan Sésame et 1.628.530.090 FCfa pour la dialyse.

Pour ce qui concerne les subventions ciblées, c’est-à-dire destinées aux mutuelles de santé, pour la prise en charge des bourses de sécurité familiale, 776.307.451 FCfa ont été payés tandis que 299.949.875 fr ont été mobilisés en termes de subventions générales pour les mutuelles de santé dans la cotisation de 50 % des bénéficiaires.

Au total, ce sont 4.797.686.840 FCfa qui ont été mobilisés par l’Agence nationale de la Cmu, compte non tenu des 2.500.000.000 de FCfa payés à la Pna pour le compte de la dialyse en janvier 2020.

 

Que pensez-vous de cet article ? N’hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire».

%d blogueurs aiment cette page :