GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Course à la mairie de Dakar: Abdoulaye Diouf Sarr, atout majeur Sergio RAMOS

En direction des prochaines élections locales, le président Macky Sall garde le mystère sur celui qui devra être son candidat à la mairie de Dakar. Mais parmi les prétendants, Abdoulaye Diouf Sarr, par ailleurs maire de Yoff, semble avoir le vent en poupe.

Les élections locales prévues le 23 janvier 2022 approchent à pas de géant. A Dakar, le choix sur le candidat devant conduire la liste pour la mairie de Dakar reste encore un mystère. Mais les principaux protagonistes n’attendent pas pour manifester leurs ambitions au grand public.

Il s’agit notamment, pour Dakar, d’Abdoulaye Diouf Sarr, maire de la commune de Yoff, et d’Amadou Bâ, ancien ministre et responsable politique aux Parcelles assainies.

Il y a quelques jours, le ministre de la Santé et de l’Action sociale s’est offert une promenade dans les rues de la Médina ; son challenger pour la mairie de la ville de Dakar l’a suivi dans sa dynamique en allant, pour sa part, dans le Plateau.

Mais dans cette bataille de séduction, les deux responsables politiques devraient attendre l’arbitrage du président Macky Sall, chef de file de l’Alliance pour la République et de la coalition de la majorité présidentielle, Benno bokk yakaar.

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale a de réelles chances devant le ministre Amadou Bâ : en tant que maire de la commune, il a déjà l’expérience de l’administration locale. Abdoulaye Diouf Sarr est le seul responsable politique du côté de la coalition présidentielle à avoir échappé à la razzia de la coalition TAxawu Ndakaaru de Khalifa Ababacar Sall. Le président Macky Sall pourrait compter sur cet exploit pour lui redonner sa chance.

En plus de ces paramètres, le maire de Yoff, fort de sa fonction de ministre qu’il a occupée sans discontinuer depuis l’accession du président Macky Sall au pouvoir, a les moyens de sa politique.

Patron des cadres de l’Alliance pour la République, Abdoulaye Diouf Sarr peut également compter sur cette position pour aller au bout de sa logique.

Son positionnement au gouvernement depuis 2012 est aussi une marque de confiance pour son mentor, le président Macky Sall.

Même s’il ne faut pas enterrer très tôt le ministre Amadou Bâ, le maire de Yoff semble être dans une meilleure position en perspective des élections locales et territoriales. Abdoulaye Diouf Sarr peut également compter sur une bonne partie de la collectivité léboue. Il y a quelques mois, exactement en juin dernier, elle s’est réunie pour porter son choix sur lui. « Pour les élections locales du 23 janvier 2022, les Lébous n’accepteront plus qu’on leur impose des candidats. Ils défendront dans chacun de leurs villages et ’’pencc’’, leurs candidats. Et aujourd’hui, pour la commune de Dakar-Plateau, Alioune Ndoye est notre candidat. Pour la mairie de la ville de Dakar, Abdoulaye Diouf Sarr est notre candidat », avaient-ils tranché. La rencontre avait été tenue à la Mosquée de la Divinité, en présence des représentants des 121 villages du terroir Lébou, des villages de Tank (Ngor, Ouakam et Yoff) et des 12 ’’pencc’’ de Dakar, en présence de l’imam Ratib de la grande mosquée de Dakar.

Le patron des cadres de l’Apr peut compter également sur les relations très peu huilées entre son « adversaire » et le président Macky Sall. Amadou Bâ est placardé depuis le dernier remaniement gouvernemental de novembre dernier. Pendant de longs mois, les relations entre lui et son leader politique ont été très froides. Jusqu’il y a quelques semaines à l’occasion de la présentation de condoléances suite au rappel à Dieu du khalife général des Layènes.

%d blogueurs aiment cette page :