GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Comment l’africain est torturé moralement dès le bas-âge Ndiapaly GUÈYE

Son cœur et son esprit sont torturés et broyés dès sa naissance. Le blocage exercé dans la conscience et le corps de l’enfant africain est total. Dans de telles conditions, aucun esprit, fût-il, vivace ne peut prospérer. Rares sont les Africains qui nourrissent de l’affection, de la pudeur, du respect et de l’amour envers la femme, bête de somme, et l’enfant un moyen d’exploitation de l’homme par l’homme. Enfants travailleurs, enfants de la rue, enfants talibés-mendiants, enfants fugueurs, enlèvements des enfants, déperdition scolaire, entre autres situations désastreuses, catastrophiques auxquelles la femme et l’enfant africains sont confrontés. Mais tout compte fait, l’inégalité sociale entraînant une pauvreté ambiante est la principale explication à donner à cette situation calamiteuse une vraie gangrène sociale.

Il faudrait que nos dirigeants politiques sachent raison garder sur l’inéluctabilité d’une remise en cause d’un tel système qui n’aura que trop duré, engendrant des conséquences sociales aussi désastreuses les unes des autres. Que nos dirigeants politiques reviennent à la raison en mettant fin aux dépenses de prestige pour entièrement et exclusivement se mettre du côté du Peuple envers qui ils ont l’impératif devoir de solutionner tous leurs problèmes auxquels ils font toujours face.

Ndiapaly GUÈYE

journaliste indépendant lanceur d’alerte.

Email : ndiapalygueye@yahoo.fr

%d blogueurs aiment cette page :