GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Coin d’Histoire: Madam C.J. Walker, première femme noire milliardaire ! Un film lui est consacré Par Mohamed Bachir DIOP

Son vrai nom est Sarah Breedlove et elle est la première femme américaine à devenir millionnaire en dollars par elle-même, sans l’hériter d’un quelconque époux ni d’un divorce sensationnel. C’est bien grâce à son travail personnel, sa persévérance qu’elle a pu devenir la première femme milliardaire du monde. Pas seulement première femme Noire à acquérir une fortune colossale mais première femme tout court. Si elle vivait encore –ce qui est impossible- elle aurait eu 153 car elle est née en 1867 dans l’Etat de Louisianne aux Etats-Unis.

Black and white photographic bust length portrait of Madam C.J. Walker. 

Ses parents étaient d’anciens esclaves travaillant dans les champs de coton. Sarah est le premier enfant de la famille né après la proclamation d’émancipation. Elle a sept ans quand sa mère meurt…Dix ans quand son père décède à son tour. Orpheline, elle commence alors à travailler comme servante domestique avec sa sœur aînée et le mari de cette dernière.

À l’âge de quatorze ans, elle épouse un ouvrier, Moses Mc Williams et donne naissance à seize ans à une fille, A’Lelia. Quatre ans plus tard, son mari meurt, la laissant seule pour subvenir aux besoins de sa fille. Elle quitte alors le Mississippi pour s’établir à Saint-Louis, dans l’Etat voisin du Missouri où elle exerce le métier de blanchisseuse et suit des cours du soir. Elle y rejoint ses frères Alexander, James et Solomon, devenus coiffeurs. Dans cette ville, elle rencontre plusieurs personnalités noires de la bourgeoisie locale. Comme blanchisseuse, elle ne gagnait pas plus d’un dollar par jour mais, puisqu’elle était venue à Saint-Louis avec sa fille elle avait l’ambition de faire bien plus d’argent pour donner à celle-ci une éducation parmi les meilleures. C’est de là qu’elle s’accomplira grâce à son ambition personnelle.

Les femmes noires avaient souvent des problèmes de cheveux et, l’émancipation aidant elles souhaitaient se faire plus belles afin de déambuler avec fierté dans les rues des grandes villes américaines. Elle crée alors la première marque de cosmétiques pour femmes noires !

Son premier produit, “Madam” est adopté en référence à des femmes pionnières de l’industrie française de la beauté.

C’est sa fille, A’lelia qui lui succède à la tête de l’entreprise  qu’elle a créée.

Madam C.J. Walker est inscrite au National Women’s Hall of Fame (La galerie des figures féminines les plus remarquables aux Etats-Unis).

Un timbre à son effigie a été émis en 1998 par le «United States Postal Service» (USPS) et, récemment un film qui retrace sa vie cartonne sur la  chaîne en ligne Netflix.

Que pensez-vous de cet article ? N’hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire».

%d blogueurs aiment cette page :