GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

CESE : La prolongation de la guerre ouverte entre Idy et Mimi Touré

Le nouveau président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) a pris fonction ce jeudi 19 novembre 2020, en remplacement d’Aminata Touré. Mais, les deux ont commencé les hostilités. 

Lors de la cérémonie, Idrissa Seck a accusé son prédécesseur d’avoir tout emporté avec elle. « Aucun document signé et paraphé par mon prédécesseur, attestant ce que j’ai trouvé au CESE à mon arrivée, notamment dans les comptes, ne m’a été remis », a déclaré Idrissa Seck lors de sa prise de fonction.

Visiblement piquée par une telle déclaration, l’ancien garde des Sceau, ministre de la Justice n’a pas tardé à apporter la réplique sur Tfm. «Je regrette que le nouveau président ne soit pas venu à la passation. S’il avait des questions à clarifier, ça aurait été l’occasion de le faire. Il n’est malheureusement pas venu. Je pense que le problème c’est qu’il est resté longtemps sans travailler et les procédures ont beaucoup évolué. Les procédures, désormais, sont informatisées », a-t-elle rétorqué.

Une réponse qui risque de conduire les deux personnalités politiques à une bataille politique très âpre. Certains pourraient penser que Idrissa Seck lui en veut encore pour son passage sans complaisance au ministère de la Justice à l’arrivée du président Macky Sall au pouvoir en 2012.

%d blogueurs aiment cette page :