GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Aviation : De l’Air en compagnies

Bonne nouvelle

Air Sénégal et Air Côte d’Ivoire se rapprochent

Pleine réussite aux deux compagnies. Faudra-t-ii aller vers la fusion après le rapprochement pour que le ciel africain s’éclaircisse ?

C‘était dit et souhaité depuis bien longtemps : Air Sénégal et Air Côte d’Ivoire se rapprochent et il faut s’en réjouir en leur souhaitant une pleine réussite ; la viabilité du transport aérien en Afrique de l’Ouest passe nécessairement par une approche coopérative. La Côte d’Ivoire et le Sénégal  représentaient 65% du trafic d’Air Afrique.
Il reste à éviter les chaussetrappes que ne manqueront pas de déployer ceux que ce rapprochement n’arrange pas, à commencer par les compagnies qui ont capté le trafic de nos compagnies après leurs disparitions.
Une des priorités devra être l’homogénéisation de leurs flottes. Une coopération avec une grande compagnie, comme Air France (pourquoi pas ? À condition que les prestations attendues soient clairement identifiées et rigoureusement suivies) serait une bonne option.
Cette orientation est porteuse d’espoirs mais pour une réussite, l’appui déterminé des deux États sera nécessaire et il faudra très rapidement débarrasser les compagnies de leurs dettes sinon les marges de manœuvre seront bien réduites avec des effets délétères sur l’opérationnel.
Ce rapprochement devra aller vers la fusion sinon son avenir serait incertain.
Pour la première fois, un optimisme raisonné quant à l’avenir du transport aérien dans notre sous-région est de mise.

Ababacar Sadikhe DIAGNE,
Ancien élève des classes préparatoires aux Grandes écoles,
Ingénieur diplômé de l’ENAC, Toulouse, France, et du MIT, Cambridge, USA.