GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Afrique: L’homme naissant et les migrations primaires Vovo Bombyx

La genèse du projet sur les migrations anciennes me conduit régulièrement à poser la question relative à la ”reconstitution des itinéraires” des hommes qui ont quitté le ‘’continent premier’’ pour aller à la conquête des ‘’autres mondes’’ ou territoires.

Ma position personnelle est que le travail de ”reconstitution des itinéraires” devrait concerner les premiers hommes et non pas seulement les ‘’migrations anciennes’’ qui sont plus récentes…

Les chercheurs doivent nous expliquer comment le ‘’premier homme ‘’ a pu se différencier au contact de son environnement (climat entre autres) et connaître des mutations si profondes.

Toutes les sciences devraient pouvoir être mises à contribution dans ce domaine : la paléoclimatologie, la paléobotanique, la paléontologie, etc…

Les sciences de la génétique (reconstitution du génome humain) apportent un nouvel éclairage sur les ‘’constantes’’ du patrimoine génétique.

La géologie historique et la ”tectonique des plaques mobiles” apparaît également comme un outil pour approcher toutes les ‘’migrations anciennes’’ et surtout ‘’reconstituer les itinéraires’’…

L’homme, cet animal évolué, le végétal et les autres animaux, laissent toujours des traces de leur passage sur terre et ces traces n’ont pas totalement disparu…

Les historiens de l’Antiquité et tous les autres qui se sont interrogés sur les contacts entre l’Afrique et les autres continents voire les autres civilisations (Perse, Grecque, Romaine, Phénicienne, etc…) ont souvent posé des ‘’hypothèses’’ et il ne saurait en être autrement car ‘’la science progresse d’évidences sommaires et provisoires en évidences sommaires et provisoires…’’

Il convient par ailleurs de s’interroger quant au type de formation sociale (au sens marxiste du terme) que les historiens ”ont trouvé” et, de ce point de vue, la méthodologie marxiste pourrait apporter des éclairages car elle sait définir les ‘’modes de production’’ qui existent ou coexistent dans les formations sociales.

Les sociétés humaines se définissent principalement par le statut du travail et le travail se définit lui-même comme étant ”le rapport de l’homme envers la nature pour en extraire l’énergie” (cette définition du travail est assez complète).

Il faut saluer le travail des historiens, géographes, philosophes et linguistes africains au cours des cinquante dernières années car ils ont su ouvrir des pistes nouvelles qui nous renseignent sur le passé de l’Afrique.

Néanmoins, les auteurs qui ont écrit sur l’Afrique restent, dans leur grande majorité, des auteurs ‘’non africains’’; les raisons en sont connues car les travaux réalisés – certains- ont aidé à la conquête de l’Afrique…

Les africains doivent à présent ‘’traiter’’ l’Afrique avec leur vision et leur culture ; cette culture ils la trouveront, bien sûr, dans l’analyse de tous les documents mais aussi dans la lecture et l’analyse des mythes, parfois communs.

J’ai cherché de 1999 à 2005, dans plusieurs librairies du monde, l’ouvrage de Malika Hachid sur ”le Tassili des Ajjers, 50 siècles avant les pyramides”, ouvrage dans lequel elle démontre que les civilisations sahariennes ont été très grandes et ont précédé les grandes civilisations égyptiennes…(sic)

J’ai pu trouver cet ouvrage en 2005 dans une petite librairie parisienne spécialisée dans les études berbères… (le livre m’a coûté à cette époque une petite fortune, car il est épuisé depuis très longtemps…)

Je devais en 2005 me rendre dans le parc national du Tassili, en Algérie, pour découvrir les gravures rupestres (chercher à comprendre quelques messages) mais j’ai dû reporter mon projet ‘’sine die’’ (j’attends l’organisation d’un voyage d’études par les chercheurs sénégalais…)

Une question m’obsède : l’itinéraire que l’on décrit relativement aux migrations africaines n’est-il pas un itinéraire en boucle, en d’autres termes, ceux qui ont quitté le lieu-dit ‘’berceau de l’Afrique’’ ne sont-ils pas ceux qui sont revenus peupler à nouveau les différentes contrées avec de nouvelles cultures forgées au contact d’environnements différents ?

Vovo Bombyx
27 juin 2018

%d blogueurs aiment cette page :