GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Afp-Niass s’en va, Assurance Malick Diop l’espoir: Le Ndawrabine vers Macky Sall enterre l’Afp avec son géniteur

Donné vainqueur et successeur de Moustapha Niass à la tête de l’Alliance des Forces de Progrès, le ministre Alioune Sarr est aussi suspecté de vouloir donner des gages au président Macky Sall. Il romprait ainsi avec le parti dans son existence dans un Ndawrabine qui ne survivrait pas au père fondateur.

La densité morale qui l’entoure en tant que responsable des cadres de l’Afp se double d’une longévité d’une dizaine d’années de présence dans le gouvernement : posé, poli et racé, il serait le gendre idéal et, apparemment, le successeur parfait de Moustapha Niass. Elégance républicaine superfétatoire, le clin à Macky Sall pose cependant problème qui enterrerait à long terme l’Afp avec son géniteur.

Le fait n’est pas nouveau et avait suscité quelques remous au sein de l’Afp à la veille d’un remaniement ministériel où les formations alliées ont signalé leur souffle de vie ; il en fut ainsi aussi au Parti socialiste en septembre dernier avec le ministre Serigne Mbaye Thiam soudain sollicité, selon ses dires, pour diriger les Verts après le prochain congrès.

Les partisans de Mbaye Dione affirment à qui veut l’entendre qu’il y a eu des tentatives de phagocytose de la brande Afp de Ngoudiane par la même tendance Alioune Sarr qui chercherait ainsi à secouer la géographie de l’espoir pour se positionner en seul et unique chef, le docteur Malick Diop n’ayant pas de mandat électoral, contrairement aux deux autres, maires et prophètes chez eux.

%d blogueurs aiment cette page :