GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Affaire des passeports diplomatiques: Les documents ont été transmis aux ayants-droit

Tous les passeports diplomatiques délivrés par le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur ont été délivrés aux ayants-droit. En tout cas tous les passeports rouges. Que l’ayant-droit ait fait du faux et usage de faux pour en disposer n’implique pas forcément une collusion avec les services compétents et n’entache pas non plus la valeur et la qualité du document sénégalais : il n’y a pas une affaire dite des faux passeports diplomatiques.

Autrement dit, dans l’affaire des passeports diplomatiques qui n’implique pas seulement des parlementaires, aucune autorité du ministère en charge ne pouvait supposer du faux, a priori. Pour monnayer un silence complice.

Il faut surtout déplorer le fait que la volonté d’esthétisme de l’autorité supérieure n’ait pas rencontré le souci du rigueur et de transparence des bénéficiaires.

Dès 2019 en effet, au moment du départ de Sidiki Kaba et de l’arrivée de Amadou Bâ, le président de la République avait demandé au nouveau locataire la mise en place de nouveaux passeports diplomatiques, « en vue d’une plus grande rationalité dans leur octroi ».

C’est l’actuelle ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur qui annonçait après le remaniement de la Toussaint 2020 que le Sénégal disposait désormais de nouveaux passeports diplomatiques soumis à de nouvelles règles d’attribution, par conséquent non-accessibles à tout le monde.

Et, depuis, seuls les ayants-droit sont éligibles ; ils sont membres du gouvernement, des institutions  comme le Sénat, l’Assemblée nationale,  le Conseil économique, social en environnemental, l’diplomates, hauts magistrats et fonctionnaires sénégalais en service dans les organisations internationales. Le contrôle devait théoriquement se faire à ce niveau.

%d blogueurs aiment cette page :