GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Ukraine : Théorie économique marxiste

Ukraine, théorie marxiste

La « crise du capitalisme du troisième âge »

génère les crises politiques et militaires

pour tenter de sauver «  l’économie mondiale »

L’article de Ababacar Sadikh Diagne publié vendredi sur la guerre en Ukraine a réveillé des appétits sur l’appréhension et l’interprétation qu’il faudrait donner aux traces politiques et militaires du conflit et la théorie économique marxiste, surtout relativement à la guerre comme facteur fondamental de régulation du système économique.

Le débat différencié entre Vovo Bombyx et Youssou diallo, Président du Club Sénégal Émergent permet ainsi de prendre un peu plus  de recul pour mieux apprécier une situation ui met le monde dans des incertitudes sans fin.

Pour Vovo Bombyx, l’analyse est double : politique et militaire.
Elle est très pertinente.
L’analyse est bonne car elle trace, avec clarté, les limites politiques et militaires du conflit qui agite l’Europe et le monde depuis le 24 février 2022.
Des enseignements multiples de cette crise seront tirés.
Les militaires se sont souvent exprimés sur cette crise et ils ont donné des avis d’expert.
Les politiques s’expriment régulièrement…
Les journalistes sont sur le terrain, ils prennent des risques (les envoyés spéciaux et les reporters) et produisent des analyses qu’ils partagent largement.
L’Afrique subit et cherche des solutions provisoires.
Les économies africaines ont été secouées.
Les économistes spécialisés dans l’industrie de l’armement produiront des analyses qui nous surprendront car les industries militaires des pays membres de l’OTAN vont tirer un grand profit de cette crise…
Nous sommes en face du fameux « complexe militaro-industriel »…
Il existe encore des économistes brillants formés à la pensée marxiste mais surtout outillés pour expliquer comment la « crise du capitalisme du troisième âge » génère les crises politiques et militaires pour tenter de sauver «  l’économie mondiale ».
La Russie, la Chine et quelques autres pays au monde (Cuba, entre autres) ont construit des économies fortes basées sur des principes de planification.
Il sera utile, le moment venu, de comparer les grandes économies du monde et de faire ressortir leurs atouts et leurs faiblesses.
Pour le Sénégal le principe de l’industrialisation planifiée a été proposé et il faut démarrer la réflexion.
Curieusement, aucun pays en Afrique (cinquante quatre ou cinquante cinq) ne fonctionne aujourd’hui avec des « économies planifiées » et ce point mérite réflexion.
La pensée économique marxiste a montré qu’il existait à côté des deux secteurs connus, le secteur des biens de consommation et le secteur des biens de production, un troisième secteur, le secteur de l’armement.
Karl Marx l’a écrit il y a longtemps : « Il n’y a pas de situation économique sans issue pour la bourgeoisie »…
La guerre actuelle qui se déroule en Europe avec des conséquences multiformes permettra au système économique mondial de « repartir » sur des bases renouvelées…
De nombreuses analyses seront produites après la crise mais les analyses économiques de cette crise seront très « éclairantes »
L’Afrique et les Africains comme vient de le faire très brillamment, l’auteur de l’article, devront produire également des analyses dans tous les domaines.
Des analyses qui permettront à l’Afrique de poursuivre son développement économique et social…

Quant à lui, le président Youssou Diallo se dittrès impressionné par () connaissance de la théorie économique marxiste, surtout, relativement à la guerre comme facteur fondamental de régulation ce système économique.
Oui : Marx disait qu’il n’y a pas « de situation sans issue pour la bourgeoisie »; les réformes politico- économiques, sociales et syndicales de ce système sont là pour le prouver. Je ne développerais pas, pour ne pas être long !
Mieux, Lénine, le théoricien de l’Imperialisme, « stade suprême du capitalisme. », « fusion du capital Industriel et du capital bancaire pour créer le capital financier . », « concentration des entreprises et apparition de monopoles sous formes de holdings dont les complexes militaro- industriels. » etc.
L’impérialisme, disait il, c’est aussi l’exportation des capitaux, dont le premier acte est la colonisation des territoires et des pays, par l’annexion,  l’occupation militaire, les massacres et exterminations, la domination politique avant l’asservissement économiquement et culturel.
Étant confronté dans son évolution économique par une contradiction fondamentale que Marx appelle dans le Capital « la baisse tendancielle du taux de profit. », le capitalisme devenu impérialisme utilise plusieurs leviers pour combattre ce phénomène ou l’atténuer ; parmi ceux ci ,  le progrès technique en remplaçant la main-d’œuvre par les machines et la robotique et la guerre pour se relancer à partir du chaos créé, par l’écoulement des armes et les reconstructions (Plan Marshall).
Les grands pays occidentaux ne tiennent pour l’essentiel que par les industries d’armement ( cas typique de la France et des USA ) .
Les armes sont des marchandises qu’il faut fabriquer et surtout écouler. C’est ça la cause latente mais réelle de toutes les guerres que nous avons sous les yeux !
Les guerres ne sont plus mondiales, elles sont régionales et localisées, mais aussi  permanentes.
C’est pourquoi, Lénine disait justement que l’impérialisme « c’est la guerre . »
Le conflit Russo-Ukrainien n’échappe pas à cette logique implacable et cynique du capitalisme- impérialisme.
Si au plan des solutions, surtout politiques, le Marxisme pose problème dans son application, au plan de l’analyse sociale et économique du capitalisme-impérialisme, il n’y a pas une théorie plus juste que lui !
Merci Grand Pathé de me permettre d’exhumer et de remettre en fonctionnement mes « neurones marxistes ».

Youssou DIALLO,
Président du Club Sénégal Émergent

______

Réaction de Vovo Bombyx

Oui et je n’ai pas voulu la nommer : « la baisse tendancielle du taux de profit… »
Les économistes qui se réclament de la pensée marxiste ont appris à observer son évolution.
La pensée économique marxiste reste actuelle et constitue une grille d’analyse presque sans équivalent..,
Oui pour Ernest Mandel : un théoricien hors pair mais aussi «  un lutteur acharné » notamment au sein de la IV ème internationale
J’ai abordé également la question de «  l’industrialisation planifiée ».
Une question à résoudre
Je continue à regretter l’absence d’un grand Ministère du Plan et de l’Aménagement du territoire : je serai curieux de savoir si les autres pays du continent ont créé ce Ministère

Enfin je recommande pour les pays africains et depuis de longues années, la création d’un Ministère de la Stratégie…
Les entreprises privées ont su mettre en place des plans stratégiques.
Idem pour plusieurs entreprises publiques.
Il faut parachever l’édifice en créant le Ministère de la Stratégie.
Le Plan Sénégal Émergent est conçu comme un plan stratégique.
Il faut poser le « dernier jalon » en créant le Ministère de la Stratégie au sein duquel le PSE pourra également se déployer sans contraintes…
Il y a fort à faire.
Bravo à tous