GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Quelle solution pour le Moyen Orient ?

Le conflit du Moyen Orient

a-t-il une solution ?

Les Palestiniens, détenus abusivement, sont des prisonniers alors que les Israéliens capturés par le Hamas sont des otages.

Le général de Gaulle parlait d’un Moyen Orient compliqué : ” Vers l’Orient compliqué je volais avec des idées simples “, disait-il!
Cette complexité ne l’avait pas empêché d’avoir une claire vision de ce qui pouvait être une solution réaliste du conflit israélo-palestinien.
Il avait en conséquence réorienté la politique de la France au Moyen Orient vers plus d’équilibre contrairement au parti pris pro israélien des gouvernements de la quatrième République.
Malheureusement, cette approche qui réellement était au service de la paix n’est plus dans le champ de vision des autorités françaises actuelles.
La propagande occidentale veut présenter le Premier ministre israélien et son gouvernement comme des gens ayant le ” droit de se défendre “.
Dans la réalité, quelle différence y a-t-il entre le Ghetto de Varsovie et la bande Gaza d’une part, et l’armée israélienne et les troupes qui assiégeaient le réduit polonais d’autre part ?
Une armée surpuissante assiège et bombarde des groupes de résistants à l’armement relativement sommaire.
Les Israéliens pensaient que leur armée est invincible et inspirait terreur et effroi aux Arabes, notamment aux Palestiniens. Pourtant, celle-ci a été prise à défaut avec cette attaque du Hamas qui, quoi qu’on puisse en dire, sera étudiée dans les académies militaires. L’efficacité de l’attaque est certainement due à l’utilisation des drones, une nouveauté stratégique sur les champs de bataille.
Les Palestiniens, détenus abusivement, sont des prisonniers alors que les Israéliens capturés par le Hamas sont des otages.
L’action militaire du Hamas est qualifiée de terroriste et les bombardements israéliens sur Gaza relèveraient de la légitime défense. Ils ont déjà fait des milliers de morts et détruit un nombre incalculable d’habitations.
Combien d’habitants de Gaza errent et courent le risque d’être victimes des bombes qui peuvent les réduire en poussière ?
Les morts palestiniens, souvent des civils, ne bénéficient quasiment jamais d’empathie occidentale.
La vie humaine n’a-t-elle pas une valeur universelle laquelle fait des hommes des humains ?
L’ignorer avait conduit aux camps d’extermination.
Contrairement à l’époque de la dernière guerre mondiale, nul ne peut se défausser sur l’ignorance de la situation dramatique en cours à Gaza.
Aucune violence portant atteinte à l’intégrité de la personne n’est admissible quels qu’en soient les auteurs ou les victimes.
La paix au Moyen Orient passe par la cessation des spoliations et humiliations et ceux qui disposent de la force supérieure ont l’obligation morale de faire les premiers pas vers la paix.
De jeunes gens ont autre vocation que tuer ou se faire tuer. Une évidence perdue de vue !

Ababacar Sadikhe DIAGNE