GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Qatar 2022-Le match du 19

Qatar 2022

 

Ils ont joué le 29

pour le numéro 19

Le temps s’est figé entre 2002 et 2022: mêmes points et différence de but : 3, + 1.

Le 19 sur le brassard du capitaine, le 19 sur le dossard peinturluré d’un 12ème et dans le cœur en pleurs de 17 millions de Sénégalais ; le 29 novembre, les Lions ont joué pour le 19 et tous les autres Lions jouant pour l’éternité infinie.
Dans sa générosité, Édouard Mendy a brandi le portrait de Pape Bouba Diop à la fin de la rencontre en cette journée du 19. Il a fallu y aller à fond, innover pour un but en sept ans de sélection : la course du vendredi 25 à peine la prière terminée par Ilimane Ndiaye s’est achevée ce 29 devant les grilles du palais de la République ; en 2002, Me Abdoulaye Wade avait échangé l’écharpe du supporter Macky Sall avec le drapeau et s’était laissé tourner en ville avec Mame Madior Boye, appelant Alioune Cissé par ci, El Hadji Ousseynou Diouf par là. En 2022, le président est plus prudent avec un bain de foule à la porte des grilles.
Il faudrait autant de prudence devant la fière Albion : avec l’Italie et l’Allemagne, la Grande Bretagne constitue la première division européenne. À la fougue du kick and rush, El Tactico devra opposer la sagesse de Kocc Barma Fall. Dimanche, ce ne sera pas seulement un match de plus mais un match avec un plus : le dépassement et la détermination d’une équipe, la pratique d’un ancien capitaine au long cours.