GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Poutine, le dernier Tsar P. MBODJE (Avec Wikipedia).

Lecture et relecture de l’Histoire, le dernier Tsar a balancé entre 1938 et 1962, entre la crise des minorités sudètes et l’annexion pure et simple de la Pologne qui ouvrait la voie à la Seconde guerre mondiale. Ajoutez-y une dose d’expansionnisme avec la crise des fusées à Cuba, l’échec de la tentative de débarquement de la Baie des Cochons pour contrer la Révolution et l’affaire de l’espion américain de l’U2, toujours â Cuba, pour regretter le bégaiement de l’histoire et l’impossible évolution de l’espèce humaine moderne.

La paranoïa de Poutine qui se veut « bêcheur de la race » avec la reconnaissance, lundi 21 Février, des États pro-russes ne conduira certainement pas aux extrêmes de Hitler avec cette guerre basée sur la race : à réfléchir à la survie de l’espèce, les Nations refuseront de sacrifier des compatriotes pour une guerre aux confins du monde.

Le dernier Tsar traduit cependant une crise des minorités ethniques non point tant au niveau de la densité physique que morale : les sociétés sont devenues aujourd’hui des minorités exposées à une mondialisation sans esthétique. Le président Macky Sall vient de le réveiller en Europe : « Cette Afrique en pleine mutation veut des partenariats consensuels et mutuellement bénéfiques ; des partenariats co-construits sur le fondement de priorités et valeurs partagées, sans injonction civilisationnelle, sans exclusion, ni exclusivité ». Autant tracer des comètes dans l’espace quand les parties-État oublient leur rôle dans la reproduction de l’injustice internationale.

« Les Sudètes en Tchécoslovaquie (1919-1938)

À l’issue de la Première Guerre mondiale, le traité de Saint-Germain-en-Laye démantèle l’Empire des Habsbourg sur la base du dixième des « quatorze points » du président américain Woodrow Wilson. La Tchécoslovaquie réunissant les populations tchèques et slovaques dans un même État est créée, mais le « droit des peuples à disposer d’eux-mêmes » est refusé aux Allemands des Sudètes qui deviennent alors l’une des minorités du nouvel État. Les rancœurs réciproques deviennent alors une hostilité d’abord sourde durant les années 1920, puis de plus en plus véhémente avec la montée du nazisme en Allemagne dans les années 1930.

L’Anschluss

L’Anschluss est un terme allemand qui désigne l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne nazie. Les événements de 1938 marquent le point culminant des pressions de l’Allemagne et des nazis autrichiens pour unifier les populations allemandes et autrichiennes au sein d’une même nation ». (Wikipédia).

%d blogueurs aiment cette page :