GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Parcours: Mamadou Mangane Mar, La charrue et les bœufs « J’ai même vendu du lait caillé pour payer mes études » Par Ndèye Fatou DIONGUE

Pour certains jeunes sénégalais, réussir représente une multitude de montagnes à gravir, voire une chose impossible. Pour d’autres, à qui la vie n’a pas fait de cadeau, réussir est un objectif crucial. “Partir de rien pour devenir quelqu’un”. L’exemple typique en est Mamadou Mangane Mar. Ce jeune et brillant Djolof-Djolof est né en 1989 à Linguère. Il y a grandi mais vit actuellement à Dakar. Il est célibataire et occupe actuellement le poste de Conseiller technique en Communication du ministre de la Jeunesse, Mme Néné Fatoumata Tall.

« J’ai commencé mes études à Linguère à l’école Biram seck (ex-école régionale) ou j’ai fait mes humanités jusqu’à l’entrée en sixième. Et déjà, dans cette école, on a constitué l’équipe de génies en herbe de l’école et on représentait dignement les couleurs de notre école. On a été champions, vice-champions,… Après, j’ai été orienté au lycée Alboury Ndiaye de Linguère et j’ai vécu une très belle expérience là-bas avec des professeurs de qualité, de renom. »

« Déjà en sixième, j’ai intégré le gouvernement scolaire, pour apprendre à être dans la vie associative. Et c’est seulement en 2007 que je suis devenu le président du gouvernement scolaire où j’ai effectué un mandat d’une année avant de passer le poste à un jeune frère. »

« En 2009, j’ai fait ma Terminale et j’ai dirigé une grève. J’étais un dirigeant de grève, ça il faut vraiment oser le dire (rires). J’étais un digne représentant des élèves et des étudiants. Quel que soit le prix, il fallait vraiment s’engager pour défendre nos camarades. Après l’obtention de mon baccalauréat, j’ai été orienté à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, à la faculté des Sciences politiques et juridiques. Là-bas, j’ai fait trois ans, après bon, j’ai décidé de quitter. Puis, je suis allé au CESTI où j’ai fait une formation sur le tas pour avoir le certificat d’aptitude au métier de Journalisme. »

« Je suis allé à Ensup aussi, où j’ai fait une formation en Marketing digital et Communication d’où je suis sorti avec ma licence. Là-bas, j’ai aussi eu à participer aux compétitions “d’Art oratoire” ou j’ai été champion, “Voix des jeunes” où j’ai été élu meilleure personnalité et champion d’Afrique ; j’ai participé aussi à la compétition “Débattons” ou je faisais partie des deux meilleurs orateurs. Actuellement, je termine un master en communication au CESTI. »

Expériences professionnelles

Très dégourdi, Mamadou Mangane Mar est un grand preneur d’initiatives. « Je déteste dépendre des autres. Déjà en 2007, j’ai commencé à animer une émission “Cadre scolaire” à la radio Aida FM de Linguère. Je faisais venir des professeurs, nous faisions la continuité des cours et on avait la possibilité d’ouvrir le téléphone pour permettre aux élèves, aux apprenants et aux chercheurs d’appeler et de participer à l’émission. Ça, c’était d’abord une première expérience professionnelle » , avoue-t-il.

 

Pour lire la suite de l’article, consultez le gratuitement sur notre journal à la page 7 ou téléchargez le :

%d blogueurs aiment cette page :