GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Octobre : Le sourire du ruban rose

Octobre rose

& Psychologie…

Le savant américain Stephen Jay Gould a gagné sa bataille pour la vie face à son médecin, celui-là même qui l’avait déjà condamné…Le flamant rose, «  l’oiseau du sel », symbolise le renouveau voire l’espérance ; il lui a consacré un ouvrage, «  Le sourire du flamant rose…», fidèle à son thème sur la théorie de l’évolution.

Le savant américain (géologue de formation) Stephen Jay Gould a publié en 1985 un ouvrage célèbre intitulé : «  Le sourire du flamant rose…». 
Curieusement, le mouvement Octobre rose a été lancé aux USA en 1985…
Les initiateurs de ce mouvement (American Cancer Society entre autres) auraient pu retenir pour ce mouvement qui s’est étendu aux autres continents un slogan emprunté au savant américain Stephen Jay Gould et écrire poétiquement : «  Octobre rose : le sourire du ruban rose… »
Le flamant rose est un oiseau, un échassier présent sur de nombreux continents.
Le «  ruban rose » est un tissu «  coloré »…
Le flamant rose « doit » sa couleur rose aux pigments qui se déposent sur sa peau et sur ses plumes…
Il y aurait beaucoup à écrire sur les liens « invisibles » qui existent entre « Octobre rose » et le flamant rose.
Toutes celles victimes de cette maladie redoutable mais guérissable lorsqu’elle est dépistée à temps devraient apprendre à connaître ou mieux connaître l’histoire du savant américain Stephen Jay Gould et de sa rencontre «  historique » avec son médecin… Elles apprendront alors que ce jour-là, le savant américain a gagné sa bataille pour la vie face à son médecin, celui-là même qui l’avait déjà condamné…
Le flamant rose, « l’oiseau du sel », symbolise le renouveau voire l’espérance.
Le dépistage d’un cancer du sein est un long processus qui passe par une mammographie, entre autres analyses  coûteuses). Des milliers de femmes sont concernées ; or, ne l’oublions pas, « la femme est l’avenir de l’homme » et pour cette raison elle doit vivre longtemps peut-être plus longtemps que l’homme…
La femme est au commencement de la vie…
La femme « donne naissance »…
Dans les textes de la Genèse, une place a été donnée à la femme : nous ne la discuterons pas car la Genèse est un texte sacré.
Pour que rien n’arrive jamais aux femmes du Sénégal, aux femmes d’Algérie, aux femmes du Zambèze et de l’Ile Maurice, aux femmes du Cap vert, aux femmes du Portugal, aux femmes du Maroc et de Côte d’Ivoire, aux femmes du Mali, aux femmes du Niger, aux femmes de la Guinée, aux femmes de la France, aux femmes du Mexique, aux femmes du Brésil, aux femmes du Nicaragua, aux femmes de l’Amérique, aux femmes des quatre coins du monde, les femmes doivent continuer à vivre…
Le flamant rose dort la nuit sur une seule patte…
« Octobre rose » mérite le soutien de tous les hommes mais aussi de toutes les femmes…
Si un jour, l’une d’entre elles devait être diagnostiquée positive à cette pathologie nommée «cancer du sein », n’oublions pas, les médecins surtout et tout le personnel de la chaîne médicale, qu’elle devra recevoir une assistance psychologique de qualité…
Réunir les femmes qui ont été testées dans de grandes salles est une erreur car ces atmosphères sont anxiogènes et peuvent fragiliser les femmes au plan psychologique.
Attendre le résultat d’un test est une longue épreuve…
La gestion du processus devrait être accompagnée d’une approche psychologique irréprochable.
Aucune femme au monde, aucune femme au Sénégal, mon pays, ne devrait plus trembler dans l’attente de ses résultats…
Aucune femme au Sénégal ne devrait plus craindre l’annonce d’un résultat positif parce que préparée à l’épreuve.
La psychologie des médecins, les radiologues, la psychologie des assistantes qui appellent au téléphone les femmes qui ont subi les tests, devrait voir ses «  bases » êtres renforcées.
Avons-nous le droit d’effrayer une femme qui a subi un test de dépistage du cancer du sein ?
Ma réponse est non….
La réponse de toutes les femmes du Sénégal et du monde est NON…
« Octobre rose : le sourire du ruban rose »
« La femme est l’avenir de l’homme » (Louis Aragon) et sa vie sur terre comme au ciel n’a pas de prix.
La femme doit vivre et sourire, comme le flamant rose….
Le flamant rose est comme le phénix…

Vovo Bombyx
29/10/2023