GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Nous t’aimons, Kène Ndoye ! Par Habib KÂ, correspondant à Matam

Dès que j’ai vu Mory Tall, son équipe, ses posts, ses selfies le mettant en valeur plus que celle qui polarise notre attention, notre focus, mon réflexe ne fit qu’un quart de tour ; Mory Tall est très médiocre dans l’arnaque et la manipulation.

Qu’il prenne la porte, hors de la vue de Kène ! Les suceurs de sang embusqués aussi, prêts à offrir leurs services, qu’ils dégagent.

Qui exposerait au public un père, une mère, une sœur, publie son bulletin de santé sous le prétexte qu’il a pris sur lui la charge de soigner. Le peut-il d’ailleurs ?

Le comportement de M. Tall est aux antipodes de celui d’un monsieur humble, gratuit, habitué d’agir dans le silence des ténèbres de la nuit pour apporter sa contribution si discrète que la main gauche ignore ce que la droite généreuse et puritaine a dissimulé aux regards fouineurs de Massamba et de Mademba.

C’est ce qui était attendu de vous, M. Tall : avec son médecin traitant, son représentant légal, à trois, vous pouviez tout arranger dans le secret des dieux, jusqu’à guérison complète sans que mouche ne vole.

Hélas au lieu d’aider, du malade on en fait un fonds de commerce, la promotion de sa propre image. Cessez de divulguer des images choc de nos enfants, de nos nièces dans les réseaux sociaux, les sites impudiques pour vous en délecter !

Des agresseurs filmés dépouillant une pauvre dame de ses bijoux et téléphones, d’un marché central qui s’embrasse, des cadavres chauds, accidentés de la route, d’une jeune épouse poignardée par un ex-mari rancunier, d’une jeune femme bien sous tous les rapports que l’on accuse faussement de vol pour lui faire subir les pires supplices, d’une malade mentale qu’on expose,faisant fi des droits à l’intégrité de son image.

Mory Tall, préservons l’intégrité de la dignité de Kène Ndoye, de sa mère et de sa famille, qui ont refusé de faire la manche, d’aller cogner aux portillons du maire de Guédiawaye, son voisin, capable de dégainer 100 millions sans sourciller.

Le président Macky Sall a offert 10 millions, acte de générosité s’empresse-t-on de louer. Pas suffisant pour un État normal. La prise en charge devait être intégrale pour cette championne d’Afrique, 13 fois médaillée d’or et une de bronze au mondial de triple saut ; cela va de soi.

Mais comme on dit, Dieu est Sauveur, Dieu est Bienfaiteur.

%d blogueurs aiment cette page :