GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Mouride sadiikh, baay faal piir demna ! Hizbut Tarqiyah perd son atout majeur Habib KA, Thilogne

Serigne Atou Diagne, responsable moral Hizbut Tarqiyyah est parti ce vendredi saint 22 janvier 2021, des suites d’une maladie.

Né en 1951 à Ngaaye Mékhé, étudiant en géographie appliquée à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), le jeune Atou et huit autres étudiants disciples mourides fondent en janvier 1975 le Daahira des Étudiants mourides (DEM).

1975, contexte très particulier où le campus universitaire affecté par le séisme politique post soixante-huit bouillonnait de cultures, d’idéologies, de philosophies, de pensées libres. Les étudiants étaient plutôt enclins à la contestation, aux idéaux de gauche, le marxisme-léninisme notamment.

Le DEM béni par le Khalif Général Serigne Abdoul Lahat Mbacké parvient à frayer son chemin dans ce milieu, gagna de l’ampleur dans le campus universitaire et pour finalement s’étendre à l’intérieur du pays et hors des frontières.

C’est Serigne Saliou Mbacké, khalife général des Mourides lui-même qui rebaptisa le Dahira en Hizbut Tarqiyyah en janvier 1992, qui se traduit par : “La faction des gens dont l’ascension spirituelle auprès de Dieu se fait par la Grâce et directement sous les auspices de leur maître, le Serviteur du Prophète Khadimou Rassoul”.

Serigne Atou Diagne, diplômé en géographie appliquée, est un intellectuel fécond, avant tout mouride sadikh, mû par son engagement dans la tariqa mouride.

Constant, dévoué et entièrement disponible, il fut propulsé à la tête du comité scientifique des Hizbut-Tarqiyyah où il se singularisa aux traductions en français et en anglais des ouvrages du guide spirituel Cheikh Ahmadou Bamba, des travaux d’études et de recherches approfondies sur le Mouridisme, pour se voir auréolé du titre de Recteur de l’Institut international d’Études et de Recherches sur le Mouridisme (IIERM).

Serigne Atou Diagne a consacré toute sa vie à œuvrer pour Cheikhoul Khadim à l’internationale et lors des colloques et conférences qu’il a eu à animer.

Le mouvement Hizbut Tarqiyyah a beaucoup investi dans le préscolaire, l’élémentaire, le moyen secondaire ainsi que dans l’Institut International d’Études et de Recherches en Mouridisme (IIERM).

Aussi, le Mouvement a créé un atelier de formation professionnelle en menuiserie métallique, bois, en électricité et travaux de génie civil, une chaîne de TV, une radio, des exploitations agricoles.

Le khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, a désigné  Youssou Diop  pour succéder au défunt à la tête de de l’organisation Hizbut tarqiyyah.

Le Devoir présente ses condoléances à toute la Oumra, à la communauté mouride, à la famille éplorée.

Paix à ton âme Mouride Sadikh, Baay Faal Piir !

%d blogueurs aiment cette page :