GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Louga perd le Nord

Louga perd le Nord

L’axe Nord. Ses tourments. Ses craintes. Ses colères. Ses plaintes et ses complaintes : des cris de cœur retentissants en 2023.

La région de Louga a payé un lourd tribut en 2023 par le feu et le sang. Traumatisant, à en perdre la tête.

MMDIÈNE

L’autre porte d’entrée ouverte vers le Oualo, Richard Toll, le centre des Gandiol-Gandiolais est couvert par des nuées d’oiseaux granivores qui picorent le riz et tourmentent les cultivateurs.
L’axe Nord fait la Une des journaux avec des accidents mortels de son tronçon Kébémer-Saint-Louis via Louga. Dahra et Linguère sont ensanglantés par des règlements de comptes incessants entre éleveurs et cultivateurs, objets de ces vendetta, rixes et autres batailles rangées de troupeaux divagateurs et déprédateurs des champs. Les armes blanches et les fusils artisanaux conduisent les victimes blessées dans structures sanitaires. Qui ont atteint le niveau de leurs capacités d’accueil.
Les tribunaux ne cessent de trancher avec des verdicts de culpabilité sévères.
Les marchés hebdomadaires sont ciblés par des voleurs caricaturés de prototypes des grands bandits récidivistes.
Il y a aussi trop de suicides de jeunes filles contre les mariages forcés.
Les ravages de milliers d’hectares du ranch de Doli par des feux de brousse sont aussi traumatisants.