GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Locales-Benno veut gagner par tapis vert: À vaincre sans péril, …

Benno Bokk Yakaar veut réussir partout le coup de Matam pour gagner sans coup férir ; à vaincre sans gloire cependant, la coalition majoritaire va jeter le discrédit sur les Locales 2023.

C’est Me Khoureychi Bâ, conseil de Barthélémy Dias, qui a dèvoilé la stratégie pour écarter son remuant client de la course à la mairie de Dakar en mettant à jour l’affaire Ndiaga Diouf pour laquelle la tête de liste pour les Locales à Dakar est attendu devant la cour ce 10 novembre ; cette épée de Damoclès est toujours suspendue sur la tête du maire de Mermoz comme pour le tenir en respect ; il assigné pour l’audience du 10 novembre de la 3ème Chambre de la Cour d’appel de Dakar, date du dernier renvoi du procès en Appel décidé le 7 juillet 2021.

La bande des 13 (Barthélemy Dias et 12 autres) avait été jugée pour «coups mortels, coups et blessures volontaires, détention d’arme sans autorisation administrative, entre autres motifs. Des nervis supposés envoyés par le parti au pouvoir d’alors, le Pds, avaient attaqué la mairie de Mermoz-Sacré Cœur en décembre 2011 et le maire avait tiré ; on relèvera un décès, le lutteur Ndiaga Diouf.

Le jugement de Cour qui rend blanc ou noir n’est pas le seul moyen pour barrer la route : Benno est également de la danse, appuyée curieusement par Pastef pour essayer cette fois-ci de liquider la liste déposée par Barthélémy Dias au principe qu’il aurait outrepassé la loi : tête de liste certes mais non délégataire, Barthélémy Dias n’aurait pas le droit de déposer lui-même la liste des candidats Yewwi Askan Wi pour Dakar ; aux récriminations de Pastef s’ajoute le recours en annulation introduit ce jeudi par Benno pour déclarer l’acte du maire de Mermoz comme nul et de nul effet. Et pour enfoncer le bouchon, Benno demande également l’annulation pure et simple de certaines autres listes, en dehors des réserves émises pour les Parcelles assainies et Biscuiterie. À Grand-Yoff, Benno a rué dans les brancards, souvent à cause de logo et de couleur proches de ceux l’Alliance pour la République majoritaire dans la coalition et pouvant prêter à équivoque.

Ces recours en annulation le 04 novembre pour la quasi-totalité des listes adverses à Dakar, à Biscuiterie, à Grand-Yoff, aux Parcelles assainies, etc complète le même manège observé à Matam où le mandataire de Yewwi Askan Wi a rejoint la coalition majoritaire après le dépôt des listes Yewwi et le refus  du préfet du département de Matam de reconnaître les nouveaux représentants désignés par Yaw pour finalement écarter la liste.

Benno entend donc vaincre sans péril en écartant ses adversaires sous couvert de la voie légale et/ou administrative.

%d blogueurs aiment cette page :