GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

L’insécurité au niveau de la corniche de Guédiawaye: Le manque d’éclairage public motive les agresseurs Par Khadidiatou GUEYE Fall

L’insécurité de la Voie de Dégagement Nord (VDN) inquiète les chauffeurs de taxi et les passagers. Beaucoup d’agressions sont notées sur la route, surtout au niveau du rond-point de Malibu. À des heures tardives, les taximen refusent d’y passer, pour leur survie. Même des passagers, victimes de ces agressions en sont traumatisées.

Pour améliorer le déplacement et réduire les coûts du transport, il a été prévu de mettre en place le projet de  prolongement de la VDN. Il s’inscrit dans le cadre de la politique de décongestion des pénétrantes de la ville de Dakar. L’objectif consiste à désenclaver plusieurs localités. Parmi ces localités, il y a Nord-Foire, Diamalaye, Tivaouane Peul, Malika, Keur Massar… Ce projet qui s’étend sur 9 kilomètres en deux fois deux voies.  Là, il s’agit de la 3ème section de la Vdn qui raccorde l’échangeur de Malika et de Guédiawaye.

Au Niveau de Guédiawaye, la Vdn côtoie tout le long de la mer. Du potron-minet au coucher du soleil, emprunter cette corniche  vous installe dans le monde du fantasme et de l’admiration.  La voiture défile et laisse la mer filer d’un attrait inextériorisable. C’est un spectacle qui nous accompagne tout le long du trajet. Malheureusement, cette féerie n’est que diurne.  Car, au delà de 18 heures, déambuler au niveau de la corniche de Guédiawaye fait grincer les dents.

La raison ? L’insécurité.

Plusieurs agressions ont été notées à ce niveau. Si ce ne sont les chauffeurs, ce sont les piétons.

Rencontré dans sa voiture, ce taximan, de teint noir,  en fait part aux porteurs de voix,  les journalistes. Muni de son masque, il bredouille : «  Parlez de nos cas,  mesdames, on souffre,  nous les taximen  ».

À la question de savoir  ce qui ne va pas, Bassirou signale une insécurité notoire sur la Vdn, à hauteur de Guédiawaye. Bassirou fait savoir que les taximen sont souvent victimes d’agressions dans cette zone.

“Qu’on le dénonce ou pas, l’insécurité qui règne sur la corniche de Guédiawaye menant vers Tivaouane Peulh est ahurissante, surtout au niveau de Malibu. Non, c’est catastrophique “,  martèle Bassirou Cissé.

Ce dernier confirme qu’il n’y a pas de lumière sur la corniche. Il affirme : ” Cette route est un vrai danger, surtout au niveau du rond-point “.

Bassirou raconte qu’un de ses amis taximan s’était garé un jour à quelques encablures du rond-point de Malibu à cause d’une  panne subite.

Alors qu’il essayait de voir où se situait le problème, des malfrats se sont jetés sur lui en lui prenant tout son versement et en le blessant.

Cette jeune fille sous couvert de l’anonymat a été agressée précisément au niveau du rond-point de Malibu. Elle raconte : « C’était vers 18 heures, alors que je me promenais avec une amie dans sa voiture. On s’est garé juste au niveau du rond-point. D’un coup, mon téléphone a signalé un message. En une fraction de seconde, j’ai aperçu un gars armé qui brise le vitre de la portière de devant . Il réclamait mon téléphone. Je lui ai tenu tête pendant une minute puisque je suis un adepte des Arts martiaux ».

 

Pour lire la suite de l’article, consultez le gratuitement dans notre kiosque en ligne ou téléchargez le :

 

 

 

 

 

 

 

Que pensez-vous de cet article ? N’hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire».

%d blogueurs aiment cette page :