GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

L’enfant psychopathe n’est pas aussi innocent qu’il en a l’air: Il a toujours un geste qui trahit qui il est Par Sadany SOW

Selon les experts, il serait possible de détecter un profil psychopathe chez un l’enfant et une intervention précoce pourrait empêcher tout débordement futur. Toutefois, il faudrait comprendre les caractéristiques essentielles de la personnalité psychologique pour éviter à l’enfant de présenter la triade Macdonald.

John McDonald, Psychiatre américain
John McDonald, Psychiatre américain

Martin, 5 ans, a regardé sa grande sœur se noyer dans la piscine pendant qu’ils jouaient ensemble. Des années après, il devient étudiant en psychologie, et malheureusement un psychopathe qui s’en était pris à beaucoup de jeunes étudiantes de son université. Une fois arrêté, il revient sur les faits concernant la mort de sœur : « Je l’ai regardée mourir parce que je voulais son vélo », avoua-t-il. Il est nécessaire de préciser que ce jeune homme tuait exactement ses victimes de la même manière dont sa sœur est morte.

La psychopathie est un trouble dont il est important de parler. Elle implique un fort degré de destruction, une grande charge d’agressivité et un comportement nocif pour la société dans laquelle le taux de violence est de plus en plus élevé.

L’âge de ces délits violents diminue de plus en plus. Ceux qui causent ces délits sont souvent des adultes, mais ils ont commencé dès leur plus jeune âge.

Les symptômes d’un enfant psychopathe peuvent se manifester dès l’âge de 3 ans et leur apparition est facilitée par les actions des parents qui ne s’en rendent même pas compte.

Au Sénégal, avec la culture qui nous interdit de lever le regard sur une personne par respect, il est difficile de détecter des comportements psychopathiques chez un adulte, encore moins chez un enfant. De même, l’habitude d’aller voir un psychologue reste un élément à ajouter sur la liste de « ce n’est pas dans notre culture » et c’est bien dommage parce que devenir psychopathe ne demande pas d’avoir une nationalité étrangère ; dès lors, il est important de connaître les caractères qui font d’un enfant un psychopathe.

Il s’agit de la triade Macdonald, créée par John Macdonald, un psychiatre américain.

Cette triade relève des signes du comportement chez l’enfant qui indiquent qu’ils sont enclins à commettre des crimes très violents à l’avenir : la cruauté envers les animaux (c’est l’un des signes les plus évidents d’un trouble psychopathique chez un enfant). Si on explique à un enfant normal qu’il n’est pas correct de tirer sur la queue d’un chat, il ne le répètera plus, mais l’autre abuse violemment des animaux et va même jusqu’à les tuer avec des expressions d’excitation et sans répulsion ; il est alors temps d’intervenir et de réagir parce que c’est une manière pour les futurs tueurs en série d’exprimer leurs colères en utilisant des animaux sans défense avant de les répéter sur leurs victimes. L’on comprend pourquoi au Sénégal nos ancêtres interdisaient aux enfants d’assister au rituel de la tabaski lorsqu’on égorge le mouton. Mais attention : dans certains marchés, pendant les grandes fêtes, des vendeurs de poulets se laissent aider par de petits enfants qui, à la quête d’argent, déplument les poulets. Ils assistent en même temps au spectacle d’égorgement de poulet. Ils courent un gros risque de perturbation neurologique.

A cela s’ajoutent  la passion pour les incendies, l’énurésie nocturne (faire pipi au lit est un trouble qui provoque une forte sensation d’humiliation chez l’enfant et si on se moque davantage, il se sentira en colère et offensé), la violation des règles (un enfant normal réfléchirait avant de répéter les mêmes erreurs, mais l’autre à caractère psychopathique les comprend différemment et en tire de la joie et de l’adrénaline à les répéter), mentir sans remords (il a tendance à inventer des mensonges  sans raison), intimider ses camarades de classe (il prend du plaisir à humilier ses compagnons), insensibilité (il n’a aucune idée de ce que c’est la compassion ; il est toujours heureux de regarder son camarade souffrir).

 

Pour lire la suite de l’article, consultez le gratuitement dans notre kiosque en ligne à la page 6 ou téléchargez le :

%d blogueurs aiment cette page :