GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Intellos : La panne sèche

Le silence assourdissant

des intellectuels

Les observateurs de l’espace médiatique ont pu noter, depuis un certain temps, que les intellectuels qui, régulièrement, s’exprimaient sur la situation politique, gardent un silence inhabituel.
Cette situation peut s’expliquer par l’exacerbation des tensions politiques lesquelles, aujourd’hui, ont atteint des niveaux inimaginables il y’a peu.
Cette option de garder le silence peut se justifier.
Il devenu difficile de s’exprimer, même avec objectivité et neutralité, sans déclencher l’ire des stakhanovistes des insultes et des provocations.
Cependant, ces désagréments ne sont rien par rapport aux enjeux notamment la préservation de la paix.
Ainsi, aucun parmi ces intellectuels ne peut se sentir à l’aise en voyant une situation, potentiellement dangereuse pour notre pays, sans avoir dit ou fait ce qui était en son pouvoir pour la préservation de la paix et de la stabilité de notre patrie.

Nous avons vu des acteurs politiques majeurs aller vers la radicalisation, de même que leurs partisans, lesquels versent dans la surenchère à qui mieux mieux.
Les hauts responsables de l’Etat, les acteurs politiques majeurs de même que les leaders des groupes sociaux ont l’obligation morale d’agir pour amener l’apaisement de la situation.
Que des tentatives de déstabilisation viennent de l’extérieur ne nous surprendrait guère car les marchands d’armes et autres instruments de mort ne prospèrent qu’à travers un commerce létal et immoral avec des pays sujets à des querelles internes.
Cependant, il nous paraît tout à fait inacceptable que nous soyons nous-mêmes à l’origine de notre propre déstabilisation laquelle créerait un chaos conduisant à l’anéantissement de tous nos espoirs de développement.
Un formalisme juridique qui jure d’avec le bon sens peut être contreproductif.
N’est-ce pas qu’un roi de France avait dit Paris vaut bien une messe.
Nous nous souvenons aussi de la loi Ezzan qui avait permis de solder un passif particulièrement dangereux pour notre pays.
Les hauts responsables de l’Etat et les acteurs politiques majeurs doivent se parler et, avec l’aide des autorités morales reconnues, pour trouver une issue à la présente situation bien dangereuse pour l’avenir du Sénégal.

Ababacar Sadikhe DIAGNE

Ancien élève des classes préparatoires aux grandes,

ingénieur de classe exceptionnelle; diplômé de l’Ecole nationale

de l’Aviation civile (ENAC), Toulouse, France,

et du Massachusetts Institute of Technology (MIT), Cambridge, USA.