GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Incendie à Ocass de Touba

Des pertes évaluées à plusieurs milliards

De notre correspondant à Diourbel

Un incendie d’une rare violence a ravagé la moitié du marché Ocass de Touba, occasionnant des dégâts matériels énormes estimées à plusieurs milliards de francs CFA.

C’est vers les coups de 2 heures du matin que le feu s’est déclaré dans les cantines situées aux alentours du marché. Le feu s’est vite propagé vers l’intérieur du marché à une vitesse vertigineuse, aidé par un vent qui soufflait de manière intermittente. Le feu a atteint rapidement le centre du marché, ravageant sur son passage quatre (04) centres commerciaux et plusieurs cantines.
Informés, les sapeurs pompiers de Touba n’ont pu rien faire devant la furie infernale et incandescente des flammes qui dévoraient tout sur leur passage. Il a fallu le renfort des unités de Kaolack et de Diourbel pour que le feu soit circonscrit huit (8) heures après le début de l’incendie. Ce n’est qu’à 8 h 30 que les flammes ont été maîtrisées par les sapeurs pompiers..
Les soldats du feu qui ont déployé d’énormes moyens ont fait cependant face à une difficulté que l’on rencontre au niveau de tous les marchés du pays : l’insuffisance de bouches d’incendie. Les populations sont sorties en masse pour appuyer les soldats du feu.
A cet écueil, il faut ajouter l’étroitesse des allées au niveau du marché Ocass où des cantines sont construites de façon anarchique.
Pour le moment, les véritables causes de ce sinistre ne sont pas encore connues , mais d’aucuns pensent à un court- circuit; La police a ouvert une enquête pour élucider les causes de cet incendie.
Les dégâts matériels sont énormes et estimés à plusieurs milliards . Selon Seyni Dieng , le délégué du marché Ocass, qui ne revient toujours pas de sa stupéfaction ” jamais le marché Ocass n’a subi un incendie aussi dévastateur, aussi violent que celui enregistré dans la nuit du lundi au mardi 17 novembre 2020. J e peux affirmer d’emblée que plusieurs milliards sont partis en flammes” déclare le délégué du marché.
” Les marchands ambulants, les propriétaires de cantines au niveau des centres commerciaux ont subi des pertes incommensurables , inestimables.Les sapeurs pompiers ont eu d’énormes difficultés à cause de l’étroitesse des allées mais aussi du manque de bouches d’incendie dans le marché ” renseigne Seyni Dieng
Le marché Ocass qui est le poumon économique de la ville sainte de Touba est souvent en proie à des incendies dévastateurs. Il urge aujourd’hui de penser à la modernisation de ce marché où des milliers de personnes qui s’activent dans le secteur informel trouvent leur gagne-pain.

Thierno Hameth BABA

%d blogueurs aiment cette page :