GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Inauguration du Ter Vovo Bombyx, Contributeur

La «  Une » de l’édition du journal Le Devoir datée du 27 décembre 2021 aurait pu certainement être accompagnée «  d’un décryptage » car elle est riche en «  signes ». En effet, «  deux images » ont été placées :

  1. celle du couple présidentiel, vêtu de blanc ( le choix de la couleur n’est pas neutre) et portant l’habit traditionnel ;
  2. celle de la gare ferroviaire de Dakar qui a eu une longue histoire et qui a été inaugurée le 6 juillet 1885.

Deux histoires se mêlent à la «  Une » :

  1. une histoire politique
  2. une histoire économique (le transport ferroviaire).

Le train historique portait le nom de «  Dakar-Niger » et dévoilait une vision «  sous-régionale » liée à l’intégration économique.

Ce nom, de mon point de vue de «  citoyen de l’Afrique », restera gravé dans ma mémoire et mériterait un «  retour »…

En 2006, après un long voyage par la voie terrestre entre Dakar et Bamako, j’avais proposé dans une note que je ne retrouve plus que la route reliant Dakar à Bamako, puisse porter le nom de «  route de l’intégration »…

Nous attendons toujours que cette décision soit prise simultanément à Dakar et à Bamako.

Pour revenir à l’histoire double de la Une du journal le Devoir, « tradition et modernité » se mêlent ( le TER est un outil de transport moderne et innovant) et demain, 27 décembre 2021, à la «  place du tirailleur africain » ( rebaptisée ainsi le 23 août 2004) lorsque le TER s’élancera avec à son bord le président de la République du Sénégal, une « aube nouvelle » se lèvera
«  voir loin, c’est voir tôt.. »

Un jour ou l’autre le train quittera Dakar pour atteindre Niamey…

%d blogueurs aiment cette page :