GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Hommage à Iba Der Thiam: Abdourahmane Seck Homère raconte son compagnon politique Propos recueillis par Charles SENGHOR

Décédé le 31 octobre 2020 à Dakar, le Professeur Iba Der Thiam continue de s’attirer la sympathie des uns et des autres. Membre fondateur de la Convention des Démocrates et Patriotes (CDP/Garab gui) qu’il dirigeait avant sa fusion avec le Parti démocratique sénégalais (PDS), Abdourahmane Seck Homère raconte son ancien leader politique dont il était très proche, un homme « aux qualités humaines exceptionnelles, prêt à tout pour garder sa dignité et ses relations avec les autres ».

« Je l’ai connu comme un homme correct, qui cherche toujours à parfaire ses connaissances. Le Professeur Iba Der pensait toujours aux autres, à l’intérêt commun, au pays. Il incarnait fondamentalement beaucoup de valeurs de notre société sénégalaise ; c’était un homme de “jom” très tenace dans sa vision du Sénégal. Il avait aussi un amour assez tyrannique pour le Sénégal.

Nous avons fait le tour du Sénégal ; partout où nous sommes passés, les gens ont retenu deux ou trois qualités : un bosseur qui aime son pays, un humaniste et surtout un très bon musulman, très pratiquant qui gênait même dans certains milieux. Ses actions quotidiennes tournaient autour de l’Islam. Dans sa pratique de la religion, il est devenu un orthodoxe, si le mot n’est pas fort. Voilà un monsieur qui arrêtait ses meetings ou autres activités, pour aller prier.

Générosité

Voilà un homme qui refusait tout argent qui ne figurait pas dans un bulletin de salaire ; Il a toujours refusé.

Une fois, on a voulu aller à des élections et on n’avait pas assez d’argent. Et quand on lui a demandé de prendre cet argent pour permettre au parti de tenir sa campagne, il nous a dit qu’il préférait arrêter la politique s’il ne nous restait que cela comme solution.

Il ne connaissait pas l’argent. Il partageait tout ce qu’il avait avec les gens. Combien de personnes ont eu à bénéficier de cela à travers le pays ? Ils sont nombreux : des mosquées, des daaras. Il m’a dit un jour qu’il essayait soutenir tous les gens qui ont eu à aider sa mère, histoire de leur rendre la monnaie.

Le Professeur Iba Der Thiam respectait aussi les adversaires malgré qu’il fût intransigeant dans ses discours. Il ne faisait jamais d’écart de langage.

Fidèle en amitié

Iba Der Thiam était également prêt à tout pour conserver les amitiés. Quand Macky Sall est arrivé au pouvoir, il était député Pds. Et dans une interview accordée à un journal de la place, il a dit qu’il a toujours en tête ce que ma femme et moi avions fait pour lui sur le plan politique. Et partant de là, il ne pouvait pas être intransigeant à l’endroit du président Macky Sall. Et ça, nous aussi nous le retenons en famille. Vraiment, c’est quelqu’un qui a toujours essayé de préserver les relations que nous avons eues.

Reconnaissance

Iba Der Thiam demande aussi difficilement service. Il peut tout donner mais il ne pouvait pas demander. Très souvent, dans le parti, nous avons usé d’astuces pour essayer de régler certains problèmes de militants en son nom, à son insu. Nous avions estimé qu’en tant que membre de la mouvance présidentielle, nous pouvions régler certaines choses. Mais, il n’était jamais d’accord avec la démarche.

En somme, les gens doivent retenir que le Professeur Iba Der Thiam était un homme vraiment désintéressé par l’argent. Il n’a jamais changé de maison. C’est vraiment un homme de rigueur dans le travail, dans la démarche aussi. Même avec son âge, il a continué à travailler pour le pays. Après sa retraite il a continué à encadrer des étudiants. Il avait toujours dit qu’il le faisait pour payer tout ce que le Sénégal lui a donné.

%d blogueurs aiment cette page :