GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Hivernage, Inondation des hôpitaux: Les structures sanitaires nagent dans les eaux pluviales Par Khadidiatou GUEYE Fall

Les pluies ont occasionné de nombreux dégâts dans la capitale et sur l’ensemble du pays. C’est le moment d’affronter les inondations. A Dakar ainsi que dans certaines régions du Sénégal, des structures sanitaires sont victimes d’inondations dues essentiellement à un manque d’assainissement notoire. Le personnel de santé crie au secours et demande aux autorités d’y remédier au plus vite afin de ne pas impacter leur service.

Inondations hôpitaux Sénégal
Inondations hôpitaux Sénégal

L’hivernage de cette année 2020 a joué un sale tour aux populations et à l’Etat du Sénégal. Ce dernier a investi 750 milliards pour le plan décennal de lutte contre l’inondation. Ce plan stratégique était conçu pour régler le problème de l’assainissement. Il s’inscrivait dans le cadre de la mission de service public assignée à la direction générale de l’action sociale (Dgas). La vocation de ce projet visait à construire, de manière participative, un nouveau référentiel, en cohérence avec le code général des Collectivités locales, le Programme national de développement sanitaire et social (PNDS) et le Plan Sénégal (PSE) émergent. Le plan décennal fut mis sur pied pour la période 2012-2022.

D’un montant de plus de 750 milliards de FCFA, ce plan était articulé autour de quatre volets essentiels : l’amélioration de la connaissance des zones d’inondation, le relogement des populations sinistrées, la planification, l’aménagement des villes et un important aspect relatif au renforcement de la résilience des villes qui consiste entre autres, à réaliser des ouvrages de drainage d’eaux pluviales, d’après le site de l’Office national de l’Assainissement du Sénégal.

Après les fortes pluies de ce week-end, les Sénégalais ont une dent contre les autorités concernées. Beaucoup de dégâts ont été enregistrés. Certaines localités du pays sont inaccessibles, les routes impraticables. Le hic, ce sont les hôpitaux. Pour couronner le tout, même les structures sanitaires souffrent d’inondations.

Au mois de juillet, tout au début de l’hivernage, le Centre de Santé Régional de Ziguinchor était inondé. En effet, le bâtiment qui abritait les services d’urgence était englouti par les eaux de pluies. Ceci a provoqué un dysfonctionnement allant dans le sens de la prise en charge des malades. Sur le coup, les autorités sanitaires informées ont pris des mesures idoines pour remédier provisoirement à la situation. Un remède définitif de la situation de l’hôpital régional de Ziguinchor nécessiterait une implication massive des autorités de l’Etat du Sénégal. D’après un site de la place, un bâtiment en construction serait à l’origine de cette inondation.

A Kolda, les pluies enregistrées au cours du mois de juillet n’ont pas épargné l’hôpital régional. Les eaux de pluie avaient ainsi envahi les locaux, entrainant plusieurs désagréments. D’après des témoignages, l’eau a ruisselé dans certaines salles. Des voies de passage ont également été bloquées. L’affaissement d’un mur de clôture serait à l’origine. En effet, l’eau est arrivée à l’enceinte de l’hôpital à cause d’une partie du mur de clôture qui a cédé suite à la forte pression de l’eau. C’était le mur du canal qui se trouvait derrière l’hôpital. Ce canal ne tenait plus : il était rempli et l’eau coulait à la recherche d’un débouché. Ainsi le mur a craqué, laissant cette eau se déverser à flots dans le centre hospitalier. Cette fois aussi, c’est le personnel de l’hôpital qui avait porté le manteau de secouriste avec les sapeurs-pompiers et un détachement de l’Armée pour nettoyer les locaux. Dans les salles, couloirs et autres points de passage, tout un monde s’active à remettre de l’ordre. Les techniciennes de surface multiplient leurs efforts dans le nettoyage.

A Keur Massar aussi, trois (03) postes de santé ont été également inondés : le poste de santé El Hadji Pathé, le poste de santé Ainoumady ainsi que le centre de santé de Keur Massar.

 

Pour lire la suite, consultez gratuitement cet article à la page 3 de notre journal ou téléchargez le gratuitement :

%d blogueurs aiment cette page :