GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Garde à vue et contrôle judiciaire dans l’affaire Sonko Une inculpation pour "complicité de viol" conforte-t-elle l'accusation ?

Ousmane Sonko, en garde à vue à la Sr 

Ndèye Khady Ndiaye, patronne du salon,

sous contrôle judiciaire

Ousmane Sonko, qui devait faire face au juge d’instruction du 8e cabinet ce mercredi à 9 h a finalement atterri à la Section de recherches. Où il a fini par être placé en garde à vue pour trouble à “l’ordre public.” Un délit de plus pour le leader du “Pastef./les Patriotes” qui devait répondre aux accusations de “viols et menaces de mort” portées contre sa personne par une jeune masseuse, Adji Sarr.

Quant à la patronne du salon “Sweet Beauty” où Adji Sarr était employée, Ndèye Khady Ndiaye, est sortie de son audition avec le juge d’instruction du 8e cabinet, placée sous contrôle judiciaire. Son avocat Me Ibrahima Mbengue d’informer que sa cliente est inculpée pour les chefs d’accusations comme “incitation à la débauche, publication d’image contraire aux bonnes mœurs et complicité de viol“.

Ce qui signifie que Ndèye Khady Ndiaye “passe tous les premiers vendredis de chaque mois pour émarger“. Elle est également interdite de sortie du territoire. “De même que parler du dossier“, ajoute son conseil Me Mbengue.

%d blogueurs aiment cette page :