GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Fête de l’indépendance: Les forces armées, un patriotisme au prix de la vie Par Khadidiatou GUÈYE Fall, Chef du Desk Société

La Nation passe avant la vie de famille

Au Sénégal, très peu de citoyens connaissent la mission principale des forces armées. Par préjugés et par ignorance, ils perçoivent les hommes de tenue comme des garde-fous. Ces pères de famille, malgré l’image que certains se sont fait d’eux, dégagent un caractère craintif. Leur tenue impose instinctivement le respect à l’endroit des citoyens. Ces défenseurs sont parfois contraints par leur patriotisme à se séparer de leur famille. Pour cette fête d’indépendance du 04 Avril, ils lèvent l’équivoque sur leur mission cruciale.

Comme le 04 Avril, le Sénégal fête son indépendance avec l’Armée nationale qui coiffe toutes les festivités. Cette armée est composée d’hommes et de femmes volontaires à prendre la défense des personnes et de leur territoire. Certains ont des préjugés sur leur travail alors que leur mission porte sur la sécurité de la Nation. Des déplacements sur une longue ou courte durée leur imposent un détachement temporaire avec la famille. Une distance qu’ils vivent difficilement malgré les progrès des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Ce militaire en mission sous l’indicatif de Essamaye extériorise son ressenti face à de telles situations. « C’est une chose très difficile, mais on nous y prépare durant nos formations ; mais avec les NTIC, bien qu’il n’y ait pas de contact physique, la liaison est maintenue » soutient le père de deux petits bout de bois de Dieu.

Son ami Goor, comme ses amis le surnomment dans l’Armée, déclare qu’il vit cette distance difficilement mais chaque fois que le temps lui permet, il se connecte pour réconforter sa famille. D’après Goor, la distance fait partie de leurs contraintes puisqu’ils ont déjà été préparés à cela.

Pour certains, les militaires appliquent la théorie des épicuriens dans leur quartier général. Malgré les préjugés, ils tiennent en tête que la Nation vaut le coup. Goor rejette ces propos sans fondement ni certitude : « Comme on a l’habitude de le dire en jargon militaire, « ils n’ont rien compris » et ne savent pas exactement la mission d’une armée et n’essaient pas de savoir. Mais nous n’avons pas le temps de nous attarder sur ces futilités puisque nous ne sommes pas habilités à répondre ».

Opérations extérieures

Dans cette même veine, Essamaye pose la riposte comme un bon jaambar : « C’est normal qu’ils pensent ainsi parce qu’ils connaissent pas notre mission et nous aussi on n’en parle rarement d’où la grande muette ; mais les habitants du sud de notre pays qui nous regardent opérer savent qui nous sommes de part et d’autre part, comme les pays où le Sénégal est engagé en Opex (opérations extérieures) dans le cadre des mandats de l’ONU ou la CEDEAO. Ces organismes chantent et chanteront toujours nos louanges, nous Jambar. L’exemple le plus éloquent en est la médaille du capitaine Mbaye Diagne qui était un officier sénégalais du bataillon des parachutistes qui était engagé à la mission d’observation de l’ONU au moment du génocide rwandais en 1994 : ce dernier avait sauvé avec son véhicule de fonction des milliers et des milliers de vie avant d’être tué par un tir de roquette RPG ».

Essamaye affirme que la mission principale des armées sénégalaises est de protéger l’ensemble du territoire sénégalais, les populations et leurs biens.

Appelée encore la grande muette, l’Armée est une sorte de représentation de la vie en miniature avec ses spécialités, ses corps, ses bataillons, ses groupements…

On décèle plusieurs corps qui appartiennent soit à l’Armée de Terre, de l’Air ou de Mer. Chacune d’elle présente une mission propre à son milieu. Il s’agit de sous-parties de l’Armée nationale. Pour le 04 avril, ces corps restent les éléments centraux de la fête. Raison pour laquelle, la fête répond toujours aux couleurs de l’Armée. « Le 04 Avril est la date qui rappelle la souveraineté de notre pays et les défenseurs du Sénégal. Cette date est dédiée aux vaillants Jambar, c’est notre fête à nous militaires, au drapeau et notre hymne national », selon Essamaye.

Les militaires ont pour mission de protéger le territoire contre une menace extérieure. Ils sont envoyés en mission dans le cadre de différentes opérations. Le patriotisme étant l’essence de leur démarche, ils mettent en jeu leur vie au profit de la Nation, d’où leur devise, « On nous tue mais on ne nous déshonore pas ».

%d blogueurs aiment cette page :