GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Édification du Musée-Mémorial “le Joola”: L’État implique les rois du département d’Oussouye Par Charles SENGHOR

Le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, veut ratisser large et impliquer tout son monde à l’édification du Musée-Mémorial “Le Joola”. Il s’est rendu auprès des rois des différentes localités d’Oussouye.

Le ministre de la Culture de la Communication, Abdoulaye Diop, s’est rendu à Oussouye, au lendemain de la commémoration du 18e anniversaire du naufrage du bateau “Le Joola” au large des eaux gambiennes. Dans la capitale du Kassa, le ministre est allé « présenter le projet du Musée-Mémorial “Le Joola » aux rois des différentes localités du département. Il s’agit d’Oussouye même, chef-lieu de département, de Mlomp, d’Essaout et de Kagnout.

« Cette visite fait suite à la commémoration naufrage du bateau “Le Joola” qui est aussi une occasion pour lancer les travaux effectifs de l’édification d’un mémorial que les populations attendaient depuis dix-huit ans », a souligné le maire de Sédhiou.

Abdoulaye Diop soutient que grâce à sa volonté politique, le chef de l’État a voulu faire de ce projet une réalité en donnant toutes les instructions fermes pour le démarrage des travaux. Le ministre est également revenu sur le rôle important des rois, estimant qu’ils sont des catalyseurs et de facteurs de cohésion sociale.

Le ministre ajoute que dans un pays comme le Sénégal où la cohésion sociale est une réalité, les rois constituent un facteur important pour le développement économique et social. Car, « le Sénégal que nous connaissons est celui dans sa diversité culturelle, sa tolérance ; et cela est un facteur important pour tous les Sénégalais et chacun doit pouvoir jouer son rôle ».

Invitant les Sénégalais à s’unir pour travailler ensemble dans ce cadre, Abdoulaye Diop, « qui avait tous les facteurs d’encouragement », a aussi remercié les rois pour ce rôle de stabilisateurs qu’ils jouent.

Le ministre leur apporté les salutations du président de la République et de son gouvernement. Au grand plaisir des rois.

Au royaume Essoumal de Kagnout, Sa Majesté Siminbouhal a tenu à lui exprimer toute sa satisfaction et à transmettre toute la reconnaissance du royaume au président de la République. Surtout que c’est la première fois qu’il reçoit dans son terroir un ministre de la République.

Les populations ont également salué cette visite de monsieur le ministre de la Culture et de la communication aux chefs coutumiers, précisément aux rois du département d’Oussouye. « Je crois qu’elle vient à son heure », a déclaré Gustave Bénédict Sarr. Ce natif du royaume Essoumal indique qu’il est même du devoir de l’État de le faire très souvent, « d’autant plus que la culture et le développement sont intimement liés ». Selon lui, dès que les ces chefs coutumiers qui sont des leviers, des catalyseurs du développement, des modérateurs de la société sont concernés dans une activité, toutes les populations se sentent impliquées et adhèrent. M. Sarr souligne que ce serait une grosse erreur de ne pas s’intéresser à ces rois.

 

Que pensez-vous de cet article ? N’hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire».

%d blogueurs aiment cette page :