GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Dialogue Politique: Le PED/Natangué appelle à des rencontres mensuelles Par Charles SENGHOR

Le dialogue politique est une bonne chose. Toutefois, il doit tenir à certaines mesures pour être plus efficace et plus efficient. C’est du moins la conviction du Parti pour l’Emergence et le Développement (PED/Natangué).

En réunion de bureau politique, les membres de la coalition des Non-alignés ont appelé à l’instauration d’un dialogue « permanent », caractérisé par des rencontres mensuelles entre « les chefs de la majorité présidentielle, de l’opposition et des Non-alignés ».

Selon Mohamed Massamba Sèye et ses camarades, ce sera une occasion pour discuter et faire des orientations pour la bonne marche du développement du pays. Ça permettra aussi d’avoir un climat politique beaucoup plus apaisé, croient ces Non-alignés.

Mieux, ajoutent-ils, ce choix traduirait la complicité qui devrait avoir entre trois générations de leaders incarnant le passé, le présent et le futur du Sénégal, pour une meilleure solution face aux différents problèmes et défis au développement.

Car, les Sénégalais pourraient bénéficier de l’expérience de Me Abdoulaye Wade qu’il pourrait transmettre au président Macky Sall qui, à son tour, serait accompagné par des projections et ambitions futures de la jeunesse constituant 65% de la population sénégalaise.

Le PED/Natangué estime que l’heure n’est plus aux tiraillements stériles, mais à l’obligation d’unir les efforts pour tracer notre destin commun et offrir un lendemain meilleur aux Sénégalais qui attendent des acteurs politiques la cohésion sociale. Ils exhortent les Sénégalais à surfer sur la vague qui avait accompagné l’appel au dialogue politique.

Mohamed Massamba Sèye et ses camarades rappellent qu’au lendemain de l’appel du Dialogue national lancé par le président de la République le 28 Mai 2019, « nous ne pouvons que nous réjouir de cette occasion où l’ensemble des forces vives de la Nation se sont regroupées pour étudier ensemble et apporter des solutions aux différentes préoccupations du pays ».

 

%d blogueurs aiment cette page :