GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Coup de force en Guinée: Il était une fois le règne d’un roi qui s’appelait Alpha Condé Par Ndiapaly GUEYE

Le prix salé de l’arrogance d’un despote de premier ordre, un suceur de sang. Des milliers d’innocents guinéens sont tombés sous ses balles les armes à la main. Dieu est le seul juge. Qui tue par les armes doit périr par la guillotine. Pas d’état d’âme.

Le sempiternel problème du 3ème mandat en Afrique vient enfin signer son arrêt de mort avec la destitution suivie de l’arrestation du président Alpha Condé de la République de Guinée (Conakry) le 05 septembre dernier par ses propres forces spéciales à la tête desquelles se trouve le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya.

Après avoir nagé dans un océan de sang, de sueur, de larmes et de désespoir de millions de Guinéens pour arracher et conserver indûment ce que le peuple guinéen ne lui a jamais donné, le voici ainsi finir à mi-parcours de la façon la plus ignominieuse un mandat volé contre la volonté populaire.

Pourtant, il y a tellement d’expériences sur lesquelles certains chefs d’État devraient s’inspirer pour éviter de se faire ridiculiser à la face du monde. Seulement, si Dieu décide de délivrer un peuple martyrisé par des despotes comme Alpha Condé, notre Créateur a le savantissime secret de te priver de capacités de réflexion pour t’ingurgiter l’orgueil, l’arrogance puis l’oubli afin de permettre au peuple souverain de recouvrer sa liberté, son indépendance et sa dignité qui leur ont été volées puis confisquées par une caste bien singulière caractérisant la plupart des régimes africains.

L’Afrique est malade de ses dirigeants et non de ses populations ; un constat amer qui perdure des indépendances à nos jours. Nos institutions sont balafrées, taillées sur mesure de la pire des manières et selon les caprices des dirigeants. Les garde-fous institutionnels sur lesquels les peuples africains devraient s’arcbouter pour plus de démocratie et de liberté constituent des poisons pour eux. Quel abominable paradoxe ! La CEDEAO, l’UA, l’ONU, BM, FMI, la société civile, l’organisation des droits de l’homme, certains politiciens égarés, sont tous de mauvaise foi. Ils sont tous les principaux souteneurs dans l’ombre de ces chefs d’État par défaut. Ils sont tous responsables de l’extraordinaire échec de la plupart des modèles de gouvernance mis en place par et pour eux-mêmes et non pour les populations.

Que Dieu fasse que la situation en Guinée tout comme celles récentes au Mali et au Tchad parviennent à faire tâche d’huile partout en Afrique pour enfin bouter hors du continent longtemps meurtri les velléités infantiles de 3ème mandat. L’heure vient de sonner pour l’Afrique et surtout pour sa jeunesse de participer à la restauration de l’exercice citoyen. Il faut emmener la société à se partager une vision et la plus urgente serait la gestion de la diversité. Il faut accepter l’autre à travers le commun vouloir de vivre ensemble.

L’heure est arrivée pour les Africains de bannir définitivement cette plaie béante de nos institutions. Il s’agit de l’autoritarisme qui dépolitise les citoyens, pour paraphraser le professeur d’histoire Mamadou Diouf de la Columbia university des États-Unis d’Amérique. La Guinée est un pays qui aura longtemps été émiettée ethniquement avec l’ethnocentrisme arrivé à son paroxysme et politiquement. Quelle belle opportunité, une porte de sortie que Dieu vient de leur offrir en leur permettant de colmater les brèches grandement ouvertes consécutives à la longue cassure. Seuls des citoyens conscients de leur responsabilité face aux enjeux du moment pourraient sauver la face pour définitivement rendre la dignité longtemps perdue aux Africains. Sonner le glas de tous les espoirs des despotes dirigeants politiques africains serait un impératif. Car la seule opportunité d’aider les Africains pour qu’ils se sentent mieux chez eux, c’est de bâtir des institutions fortes et non des despotes. Épilogue ne pourrait être plus grandiose que celle-là.

Ndiapaly GUEYE

Journaliste indépendant,

 lanceur d’alerte.

email: ndiapalygueye@yahoo.fr

%d blogueurs aiment cette page :