GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Cancer du sein et du col de l’utérus: Les causes exactes jusque-là inconnues Par Khadidiatou GUEYE Fall

Au Sénégal, les femmes craignent le mot « cancer ». Certaines appréhendent le dépistage de cette maladie de peur de recevoir des résultats positifs. Pourtant, plusieurs en perdent la vie, car la découverte de la maladie s’est faite tardivement.

Les malades du cancer étaient au nombre de 1 820 dont 1.508 femmes au début de l’année 2020. Sur les 1.508 femmes souffrant du cancer, les 83% ont bénéficié de la gratuité de la chimiothérapie concernée.

Les causes exactes de cette maladie sont jusque-là inconnues.

Étant une maladie causée par la transformation de cellules qui deviennent anormales et prolifèrent de façon excessive, le cancer reste la pathologie la plus redoutée par les femmes. C’est une maladie qui laisse les cellules former une masse. Cette masse est appellée tumeur maligne.

Les cellules cancéreuses ont tendance à envahir les tissus voisins et à se détacher de la tumeur initiale pour aller former une autre tumeur, les cellules migrent alors par les vaisseaux sanguins et les vaisseaux lymphatiques. C’est ce qu’on appelle la métastase.

Les cancers rassemblent un ensemble de pathologies très diverses de formes et de conséquences, tout en partageant cependant systématiquement un ensemble très typique de caractéristiques quel que soit le cancer concerné.

Les causes exactes de cette maladie sont jusque-là inconnues. Néanmoins, certains facteurs ont un rôle majestueux à jouer sur le processus. Ces facteurs sont le tabagisme, les substances chimiques, le rayonnement ionisant, un virus, les rayons du soleil…

Le tabagisme peut causer le cancer du poumon. Le plus grand risque du tabagisme s ‘associe au cancer de la bouche, du larynx, de l’œsophage, de la vessie et du col de l’utérus. Certaines substances chimiques  comme l’exposition aux colorants industriels, à l’amiante et au benzène sont liées au cancer. Le lien entre le rayonnement ionisant et le cancer a déjà été établi, mais l’on ignore quelle quantité de rayonnement pourrait augmenter le risque de cancer.

Certains virus, comme le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), responsable du sida, sont associés à un plus grand risque de cancer du foie, de lymphomes et de sarcomes. Le virus du papillome humain (VPH), qui cause les condylomes acuminés, est associé à une augmentation du risque du cancer de la bouche, de l’anus et du col de l’utérus.

Un autre facteur environnemental, à savoir les rayons du soleil, constitue un risque du cancer. L’exposition prolongée au soleil, par exemple le bronzage, provoque des lésions cutanées et peut entraîner un cancer de la peau.

Ainsi, la majorité des formes de cancer sont causées par des mutations génétiques de cellules qui se produisent pendant la vie d’une personne, sous l’influence de facteurs environnementaux précités.

D ‘après le site “Santécheznous”,  le nombre de types de  cancer dépasse les 100. C’est une maladie qui peut toucher presque n’importe quel organe du corps de l’être humain.

Les types de cancer sont subdivisés en 6 catégories. Il y a les carcinomes qui sont des tumeurs qui prennent naissance dans le revêtement extérieur ou intérieur des organes internes (appelé tissu épithélial) et sur la surface extérieure du corps. Les leucémies sont les cancers des éléments constituants du sang. Les lymphomes sont les tumeurs qui se forment dans le système lymphatique. Les mélanomes sont les cancers qui commencent dans les cellules qui donnent la pigmentation à la peau. Les sarcomes sont les tumeurs qui prennent naissance dans le tissu conjonctif, comme les muscles, les os et le cartilage. Tandis que les types mixtes de cancers possèdent les caractéristiques de plus d’une catégorie de cancer.

Au Sénégal, les femmes souffrent en grande majorité du cancer du sein et du cancer du col de l’utérus. Ces deux types de cancer  hantent leur sommeil.

Pour lire la suite de l’article, consultez le gratuitement dans notre kiosque en ligne ou téléchargez le :

 

 

 

 

 

 

 

Que pensez-vous de cet article ? N’hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire».

%d blogueurs aiment cette page :