GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Affreux-Basket : Défense d’y voir Athiéké mieux prisé que le tiébou dieun

Faute de grive, le Sénégal devra se battre pour la médaille de bronze à l’AfroBasket 2021. Ce samedi, des Lions fatigués et sans croc sont tombés face aux Eléphants de la Côte d’Ivoire en demi-finales (65-75).

COTE D’IVOIRE Vs. SÉNÉGAL

Quand le “Athiéké poulet braisé ” 

dicte sa loi au “Tiébou dieun “

Des indépendances à nos jours, les sports ivoiriens, notamment le football et le basketball, ont toujours eu le dessus sur le Sénégal. Quasiment à tous les grands rendez-vous à l’occasion des phases décisives lors des championnats continentaux, l’ascendance psychologique et mentale a toujours eu le dessus sur nos compétiteurs.

En football, 1986 au Caire, avec le but assassin d’Abdoulaye Traoré, la Côte d’Ivoire a sorti le Sénégal en éliminatoires de la Coupe du monde au Maroc en 2014. Idem en basket : 5 victoires sur 4 seulement pour le Sénégal. Face au Cameroun également, en football en 1992 en phase finale coupe d’Afrique ici à Dakar, notre finale de 2002 au Mali et notre élimination en Guinée équatoriale et au Gabon.

Face à ces deux pays, le Sénégal n’a jamais dicté sa loi. Pourtant, techniquement, logistiquement, le Sénégal les dépasse de très loin dans les différents classements FIFA. Alors pourquoi ces échecs répétés face à ces deux grandes équipes lors des rencontres décisives ? L’ascendance psychologique et mentale semble déterminante ; elle est la seule condition sine qua non à nous approprier pour vaincre ce signe indien qui aura tant résisté aux ambitions du peuple sénégalais à vouloir tendre vers le sommet pour y rester encore très longtemps.

Avec un tel gâchis, comment voulez-vous que le Sénégal soit victorieux lors des grands rendez-vous sportifs ? La Côte d’Ivoire, le Cameroun et d’autres pays de la sous-région nous priveront toujours de gloire

Ndiapaly GUEYE

%d blogueurs aiment cette page :